1 semaine pour encourager l'emploi des personnes handicapées

Résumé : Convaincre les entreprises de leur intérêt à recruter des personnes handicapées,lever les freins à la formation, susciter des entretiens d'embauche:de nombreuses initiatives vont rythmer la 14e édition de la semaine pour l'emploi des personnes han

Par , le 

PARIS, 13 nov 2010 (AFP) -
Au total, 1,8 million de personnes ont une reconnaissance administrative de leur handicap.
Le taux de chômage chez ces personnes, autour de 20%, est deux fois plus important que chez les personnes valides, soulignent les trois associations organisatrices de l'événement, l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées), le Fiphfp (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) et l'Adapt (Association pour l'insertion sociale et professionnelle des handicapés).
Pourtant, les entreprises de plus de 20 salariés sont tenues d'embaucher 6% de personnes handicapées, faute de quoi elles paient une contribution à l'Agefiph ou au Fiphfp.
Selon l'Agefiph, un peu plus d'une entreprise sur deux (54%) atteint actuellement ce quota de 6% (elles n'étaient que 39% en 1987). Près d'un quart des entreprises (24%) ont un quota entre 0 et 6% et et 22% n'emploient aucun salarié handicapé. L'association a ainsi collecté 574 millions d'euros en 2009.
Pour convaincre les entreprises, l'Adapt a listé "dix bonnes raisons" de recruter une personne handicapée (motivation, dynamisme..), et des job datings et "handicafés" proposeront des entretiens d'embauche dans de nombreuses villes (Lyon, Dijon, Bordeaux, Caen, etc.).
Des ateliers de développement personnel et professionnel accueilleront aussi des personnes handicapées à la recherche d'un emploi.
Cette 14e semaine va insister sur l'orientation professionnelle et la formation, problème souvent invoqué comme un frein à l'insertion. Il s'agit de la formation initiale (80% des personnes handicapées n'ont pas le bac), donc de la scolarisation des enfants, mais aussi de la formation après un accident ou une maladie, ou encore d'une reconversion.
A l'occasion de cette semaine de l'emploi, la secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, a estimé "urgent d'agir" afin que le handicap ne soit plus "synonyme de stigmatisation ou d'exclusion".
Le gouvernement a chargé le député UMP Jean-François Chossy d'une mission sur "le changement du regard de la société sur les handicapés". Il devra proposer des "actions concrètes" pour mieux intégrer le handicap.
pld-db/ed



« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches