Emploi & handicap : bilan des collectivités territoriales !

Résumé : Après six mois d'enquête auprès de 228 collectivités territoriales, un rapport vient d'être publié ! Qu'en est-il de l'emploi des personnes en situation de handicap dans nos mairies, conseils généraux et régionaux ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

En juillet 2010, Emploi-Collectivites.fr (un acteur majeur du recrutement des collectivités territoriales) a souhaité apporter sa contribution en menant une enquête nationale, en partenariat avec l'ANDRH (Association nationale de la direction des ressources humaines), auprès de 228 collectivités territoriales, dans toute la France, afin d'établir une situation de l'emploi des personnes en situation de handicap (PSH) au sein de nos mairies, conseils généraux ou régionaux, intercommunalités... L'emploi représente un des piliers majeurs de la loi du 11 février 2005 sur l'égalité des chances, mais certaines collectivités rencontrent encore des difficultés dans la mise en pratique de ce texte.

Un quota ambitieux ?


Cette enquête a ainsi fait l'objet d'un rapport détaillé de 28 pages, articulé autour de 36 questions. Il fait ressortir les pratiques et suggestions d'amélioration en matière d'emploi des PSH et s'adresse aux élus, aux dirigeants, agents territoriaux, ainsi qu'aux médias. Il a pour ambition de devenir un levier supplémentaire en vue d'une meilleure application de la loi sur l'égalité des chances, afin d'atteindre le quota de 6% de travailleurs handicapés en collectivités.

Les chiffres clés

• Aujourd'hui, seulement 12,3% des collectivités interrogées ont signé une convention avec le FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique).
• L'adaptation des postes de travail, les aides consacrées à l'amélioration des conditions de vie et la formation et information des travailleurs handicapés sont les aides financières les plus sollicitées auprès du FIPHFP.
• Parmi les collectivités interrogées, notons que seulement 16,2% disposent d'une mission handicap et 28,5% d'un référent handicap. Ce sont les Conseils régionaux qui sont les mieux lotis dans ce domaine, puisque 60 % ont un référent handicap.
• Pour 89.5% des collectivités, le recrutement des PSH s'effectue par des candidatures spontanées ; viennent ensuite le Pôle emploi, pour 45,6% d'entre elles et le CAP Emploi pour 31,6%.
• De manière générale, les collectivités ne se fixent pas d'objectifs pour le recrutement de cadres en situation de handicap (cadre A et A+), et les candidatures sont examinées au même titre que les autres lors des recrutements.
• En moyenne (sur les 228 collectivités interrogées), 38,8 personnes handicapées travaillent au sein des collectivités territoriales, pour un effectif moyen de 941,9 agents. On atteint ainsi un pourcentage de 4,1%. Des efforts restent à faire. La compensation s'effectue souvent par la sous-traitance avec des ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail).
• De manière plus précise, ce sont les Conseils régionaux qui emploient le plus de PSH avec une moyenne de 103,1 PSH, viennent ensuite les Conseils généraux (86 PSH en moyenne), puis les intercommunalités (38,6 PSH en moyenne) et enfin les mairies avec 29,3 de PSH en moyenne.
• Si la collectivité n'atteint pas les 6% d'emploi de PSH, les deux principales solutions retenues pour compenser le nombre d'unités manquantes lors de la déclaration au FIPHFP sont l'appel à la sous-traitance des ESAT et le paiement de la contribution au FIPHFP.
• Et enfin, sur un plan général, les collectivités se « plaignent » de ne pas disposer de candidatures de PSH suffisantes !

Synthèse sur :

http://www.emploi-collectivites.fr/newwebsite/Etude_handicap-collectivités%20territoriales_emploi%20collectivites.pdf

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-12-2010 par Walter SALENS :
Une étude utile, car quantitative sur un échantillon large et englobant toutes les collectivités.Une seule remaruqe concernant la compensation pour les unités manquantes: d'une part la contribution financières et d'autre part la sous-traitance avec les ESAT: certes, mais comme souvent, le rapport semble oublier que la sous-traitance avec les E.A. - Entreprise Adaptée fait partie de la compensation possible.
Ce secteur public fait ainsi mieux, avec ses 4,1% contre un pourcentage inférieur à 3% dans le secteur privé.Dans ce dernier, le "manque" de candidatures est tout aussi flagrant, voire pire.
Bonne journée
Walter 95

Le 16-12-2010 par Guy PATIN :
IL est flagrant que la fonction publique n'est pas très favorable aux handicaps.
Cela est aussi que la plupart des postes sont de catégories C.
Quelques postes en A mais
des difficultés de monter
a des postes supérieurs
par des notations plus
ou moins sectaires

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr