la mère d'une enfant handicapée se sent trahie par D.Cameron

Résumé : Le Premier ministre britannique David Cameron a été accusé par la mère d'une fillette de six ans, aveugle et tétraplégique, d'avoir rompu sa promesse d'épargner les personnes handicapées dans la mise en oeuvre de sa politique l'austérité.

Par , le 

Réagissez à cet article !

LONDRES, 20 jan 2011 (AFP) -
Riven Vincent, dont la fille Celyn souffre d'infirmité motrice cérébrale, a accusé le Premier ministre conservateur de n'avoir pas tenu une promesse qu'il lui avait faite personnellement lors de la campagne électorale en avril, lors d'une visite chez elle à Bristol (sud-ouest).

M. Cameron lui avait alors dit qu'elle disposerait toujours de l'aide nécessaire pour pouvoir continuer à s'occuper de sa fille à domicile. Mais, Mme Vincent a écrit sur le site Mumsnet.com, très populaire parmi les parents, qu'elle avait été contrainte de demander un placement de son enfant après le refus des services sociaux de lui accorder une aide supplémentaire.

"Je n'y arrive plus", écrit la mère.
Le message a suscité de multiples réactions sur le Net et dans les médias, le visage attendrissant de Celyn apparaissant sur toutes les télés et les journaux. La fillette est en passe de devenir un symbole de la lutte contre l'austérité, la plus draconienne dans toute l'Europe, qu'a mise en oeuvre le gouvernement Cameron. Le resserrement budégtaire a également concerné les aides sociales, notamment celles en faveur des personnes handicapeés.
"J'avais espéré qu'après la visite de David Cameron, il en aurait fait plus pour protéger les familles comme la nôtre", a ajouté Mme Vincent sur la BBC.
Le sujet est d'autant plus sensible pour M. Cameron que son fils aîné, Ivan, est décédé en 2009 à six ans, victime également d'une infirmité motrice cérébrale.

Le Premier ministre se sent "très concerné" par le cas de la famille Vincent et lui a écrit, a indiqué un porte-parole de M. Cameron.
dk-lv/mpf/ca

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr