Election 2012 et handicap : l'APAJH vous donne la parole !

Résumé : L'Apajh met en débat une série de propositions pour une " intégration républicaine du handicap ". Une pétition puis un recueil que tous seront invités à venir alimenter en ligne. Un cocktail citoyen à servir bien frappé pour les présidentiell

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le 8 juin 2011, c'était la deuxième édition de la Conférence nationale du handicap. Malgré la présence de nombreux ministres et du chef de l'Etat, qui promettait des engagements forts, les associations de personnes handicapées sont restées sur leur faim. Rien de bien nouveau au royaume de la loi de 2005... Alors, dressant un bilan amer de ce rendez-vous tant attendu, la plupart d'entre elles, dénonçant la somnolence des discours « officiels », décident de monter au créneau, en organisant une grand-messe en off (mais cette fois-ci « off » comme « officieux »). A moins d'un an des élections, leurs conclusions ne resteront pas dans l'ombre. C'est la valse des pétitions, la salsa des engagements et la rumba des propositions...

L'Apajh dégaine sa pétition

C'est notamment le cas pour l'Apajh. Cette fédération, qui accompagne 30 000 personnes en situation de handicap, mineures comme adultes, dans plus de 600 établissements, appelle les citoyens à se mobiliser pour « repenser la place du handicap dans la société ». A cette occasion, elle a édité une « Charte des 10 propositions pour réussir l'intégration républicaine du handicap » qui porte sur quatre principaux domaines : l'école, l'accessibilité, l'emploi et le revenu, ainsi que la santé et la protection sociale. Un exemple ? « Engager un programme national de formation des collectivités territoriales en matière d'accessibilité des bâtiments publics ». Cette charte a été remise aux parlementaires et au gouvernement le 9 juin dernier, le lendemain même de la Conférence nationale du handicap. Une piqure de rappel, pour éviter de s'endormir sur d'épineux lauriers !
L'Apajh s'insurge en ces termes : « La 2e édition du rendez-vous national sur la politique du handicap vient de se conclure sur une nouvelle séquence d'autosatisfaction du gouvernement Fillon et une nouvelle désillusion pour les acteurs du champ du handicap. » Et de reprocher, depuis 2007, le désengagement de l'Etat dans l'éducation, les dérogations aux règles d'accessibilité, les exhortations sur « la fin de la République des assistés », le sacrifice des personnes fragilisées sur l'autel de la « rigueur », l'exclusion du handicap du chantier du 5ème risque. Selon elle, une « liquidation » orchestrée par le gouvernement qui « démontre l'incapacité des pouvoirs publics à penser le handicap comme un atout pour la transformation de la société ».

Dès septembre : une consultation nationale en ligne

S'adressant à tous ceux chez qui la colère gronde, l'Apajh a mis une pétition en ligne sur le site Mediapart. « Pour, dans un premier temps, prendre le pouls ». Mais la fédération ne compte pas en rester là. Elle en appelle à tous. S'exprimer, collaborer, réfléchir, proposer, construire... Dès la deuxième quinzaine de septembre, une consultation citoyenne nationale permettra à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice. Chacun c'est-à-dire tous, force vive, citoyens, acteurs économiques, syndicats, autour d'un principe commun : « ce qui est bon pour les personnes en situation de handicap, est bon pour la société toute entière. »
L'Apajh n'entend, en effet, pas laisser la question du handicap entre les mains du monde associatif. C'est pourquoi elle a choisi Mediapart, un media grand public, moderne, réputé pour ses prises de risques. Les synthèses des propos déposés par les internautes seront soumises à tous les candidats à l'élection présidentielle à la fin de l'année 2011. Un engagement qui promet de s'inscrire dans la durée et devrait monter en puissance jusqu'à l'échéance électorale de 2012.

www.apajh.org

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit d'Handicap.fr»

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-07-2011 par Barrachin Anne :
Pouvez-vous en dire plus sur la liaison ou dichotomie entre inclusion et intégration

Le 07-07-2011 par CHAPIGNAT Marie-Hélène :
En clôture de la 2ème conférence national du handicap du 8 juin 2011, le Président de la République n’avait pas été avare de promesses notamment en ce qui concerne la scolarisation des enfants en situation de handicap.

Ainsi, pour la prochaine rentrée, il s’est engagé à recruter 2000 Auxiliaires de Vie Scolaire "mieux payés, mieux formés, avec un vrai plan de carrière".

Cette promesse doit être tenue.



Le 13-07-2011 par pathinder :
j'ai beaucoup appréçier cette article et surtout quand vous dîtes somnolençe de l'état, on pourrais dire oubli du problème de l'handicap il faut que j'attende septembre pour de nouveau reprendre ma quête pour la MDPAH + APH
+ SS. Pas un de ces organismes m'ont promis qu'ils allaient de l'aide, faudrait-il qu'il arrive à se mettre d'accord. Merçi

Le 18-07-2011 par tine :
Le gouvernement ne peut-il assurer une AAH intégrale aux handicapés bénéficiant d'une allocation d'orphelin ? puisqu'il remplace une partie de sa contribution par cette dernière rente versée par des assurances privées ? faut-il que cela continue? sans que ces rentes puissent justement augmenter les revenus des personnes handicapées ? Il suffirait que les personnes concernées par une rente déduite de l'AAH se rallient à la même cause, n'est-ce pas l'occasion de réclamer ce qui est d% aux personnes handicapées et de mettre le gouvernement en face de ses responsabilités ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr