Réforme loi 75: le Collectif des handicapés démocrates veut 'l'ouverture d'un débat public dans tous les départements'

Résumé : Le CHD a accusé le gouvernement de réformer 'en catimini, sans tenir compte de l'avis même des cinq millions de citoyens handicapés'....

Par , le 

PARIS, 10 déc (AFP) - Le Collectif des handicapés démocractes (CHD) a dénoncé mercredi "le manque de concertation et de transparence" dans la préparation de la réforme de la loi de 1975 sur le handicap et demandé au Premier ministre "l'ouverture d'un débat public dans tous les départements".
Dans un communiqué, le CHD a accusé le gouvernement de réformer "en catimini, sans tenir compte de l'avis même des cinq millions de citoyens handicapés".
Marie-Thérèse Boisseau, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, devait présenter mercredi en Conseil des ministres l'avant-projet de loi qui doit moderniser le texte fondateur de la prise en charge du handicap de 1975.
Se plaignant du "silence" des partis politiques sur le sujet et de voir les handicapés "relégués au rang d'assistés", le Collectif demande à Jean-Pierre Raffarin "l'ouverture d'un débat public dans tous les départements (...) comme cela a été fait pour la décentralisation et l'école".
db/swi


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches