Hello Handicap PME du 05 au 08 décembre, Inscrivez-vous !

Jeux olympiques spéciaux, 41 athlètes français à Los Angeles

Résumé : Quatre ans après Athènes, Los Angeles accueille la 15e édition des Jeux olympiques spéciaux. Du 25 juillet au 2 août 2015, 7000 sportifs handicapés mentaux venus de 177 pays sont au rendez-vous, dont 41 français.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« A tous nos athlètes, je veux que vous sachiez que tous ces spectateurs ne vont pas seulement vous encourager, ils vont apprendre de vous. » Ces mots sont ceux de Michelle Obama, la first lady américaine, devant les milliers de sportifs porteurs d'un handicap mental qui participent, du 25 juillet au 2 août 2015, aux Jeux olympiques spéciaux.

Pour le coup d'envoi de ces 15e Special Olympics, les gradins du Memorial Coliseum de Los Angeles, qui a accueilli les Jeux olympiques en 1932 et 1984, sont quasiment combles. Présence de personnalités (Avril Lavigne, Eva Longoria, Michael Phelps, Stevie Wonder…), concerts, feu d'artifice : la cérémonie d'ouverture est digne des plus grands événements sportifs. En déplacement en Afrique, Barack Obama a même pris la peine d'enregistrer un message vidéo. Depuis l'écran géant surplombant le stade, le président des États-Unis s'adresse aux athlètes : « Là où certains voient la contrainte, vous voyez l'opportunité. Vous représentez le meilleur de l'esprit humain. »

500 000 spectateurs attendus

Durant ces neuf jours de compétition, quelque 7 000 athlètes venant de 177 pays s'affronteront dans la plus grande ville de Californie dans 25 disciplines. Même si l'accent est plutôt mis sur la participation que sur la performance, hors de question de passer pour des touristes. Dans un article du Parisien, Marine Lesourd, coach des jeunes gymnastes français, Léa, Emilie et Ismaël, affirme qu'« en plus des visites, il y aura des entraînements tous les jours. […] Ils peuvent avoir une médaille ».

Pour cette édition 2015, la délégation tricolore est composée de 41 sportifs âgés de 12 à 45 ans qui concourront en athlétisme, natation, basket, badminton, foot à 7, judo, ping-pong, équitation et gymnastique. Pour les accompagner, ils pourront compter sur les 30 000 bénévoles rattachés à l'évènement ainsi qu'aux coaches, éducateurs et familles qui ont fait le déplacement avec eux. Ils ne seront pas de trop pour les aider à gérer leur probable stress face aux 500 000 spectateurs attendus tout au long des Special Olympics. En comparaison, les Jeux paralympiques de Londres (2012), plus médiatisés, avaient accueilli 2,5 millions de personnes – de quoi être logiquement impressionné.

La flamme de l'espoir, d'Athènes à Los Angeles

Impressionnante, aussi, l'évolution de cette compétition regroupant le plus grand nombre de sportifs en situation de handicap mental. Créée en 1968 à l'initiative d'Eunice Kennedy Shriner, une des sœurs de l'ex-président des Etats-Unis, John Fitzgerald Kennedy, elle avait rassemblé « seulement » 1 000 athlètes lors de sa première édition, à Chicago. Depuis, les Special Olympics ont été organisés en Irlande, en Chine ou encore en Grèce. La Grèce, justement, fut le pays point de départ du voyage de la flamme olympique des Jeux spéciaux, la flamme de l'espoir (voir vidéo ci-dessous). Pour la première fois, ce relai géant a mobilisé 20 000 personnes. En plus du public, handicapé ou non, de nombreuses personnalités des médias, musiciens, acteurs ou sportifs ont aussi mis la main au flambeau pour l'accompagner au fil des 50 pays traversés en 46 jours. Une lueur qui a achevé son périple dans l'enceinte mythique de la Cité des anges pour l'ouverture des Jeux ; là où tous les athlètes chercheront à briller.

© Special Olympics International

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Kevin Murgue, journaliste stagiaire Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-07-2015 par christellz :
Je trouve cet événement super et suis de tout coeur avec eux . J'ai ma fille qui a une déficience et elle a été une fois championne de France VTT et cette année elle a été championne de France de lutte en sport adapte mais après il n'y a plus rien et ce dommage donc ce pour ça que les jeux olympiques pour eux c'est génial

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr