Revenu universel : les allocataires de l'AAH concernés

Résumé : D'ici 2020, le gouvernement promet un revenu universel mais la mention apposée "d'activité" interroge les personnes handicapées. Les allocataires de l'AAH sont concernés mais les contours de sa mise en œuvre restent flous...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Prestations sociales, un maquis dans lequel il est facile de se perdre ? Le 13 septembre 2018, dans le cadre de l'annonce de son plan de lutte contre la pauvreté (article en lien ci-dessous), Emmanuel Macron a réaffirmé sa position pour la mise en place d'un revenu universel d'activité avant la fin de son quinquennat. Lors de sa campagne, le candidat avait plutôt évoqué un « versement social unique ».

Mission simplification

« La simplification souhaitée par nos concitoyens, qui vise à responsabiliser les pouvoirs publics plutôt que les bénéficiaires potentiels sur l'effectivité de l'accès aux droits, se traduira par la mise en place d'un revenu universel d'activité durant la mandature. Cette refonte constituera à terme un nouveau filet de sécurité sociale », a déclaré le Chef de l'Etat. Le gouvernement, à travers ce chantier de refonte, entend ainsi « simplifier, rendre plus lisible et équitable le système des minima sociaux » en fusionnant le plus grand nombre en un socle social unique. Le nouveau système veut également favoriser la lutte contre le non recours, 30% des bénéficiaires ne percevant pas ce à quoi ils auraient, en principe, droit. Si le doute planait sur le fait que les allocataires de l'AAH seraient ou non concernés, il a été levé le 23 septembre par Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, qui répondait aux journalistes de la presse spécialisée. Oui, ses 1,130 million de bénéficiaires seront impactés. Reste à savoir dans quelles conditions…

Au boulot !

Dans cette promesse de revenu universel, il n'aura échappé à personne qu'il y a le mot « activité ». Le gouvernement précise en effet qu'il « sera incitatif à l'activité puisque chaque euro gagné par son travail se traduira par une augmentation du revenu disponible. Le travail sera donc bien remis au cœur des priorités de notre système social. ». « Je n'ai jamais cru à un revenu universel sans condition », a précisé Emmanuel Macron, allusion à la mesure phare portée par le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon. Ce revenu devrait donc être soumis à « des droits et des devoirs supplémentaires ». Le bénéficiaire devrait au préalable signer « un contrat d'engagement et de responsabilité réciproque » et ne pourra refuser « plus de deux offres raisonnables d'emploi ou d'activité figurant dans son contrat ».

Des nuances en cas de handicap ?

Ce à quoi Jean-Louis Garcia (interview complète en lien ci-dessous), président de l'Apajh, répond : « Accrocher ce revenu universel au travail va à l'encontre de nos revendications car il y a des personnes en situation de handicap qui ne travailleront jamais, et ce n'est pas parce qu'elles sont paresseuses ou qu'elles ne se lèvent pas tôt, c'est parce qu'elles n'ont pas le potentiel pour cela. ». Le chef de l'Etat apporte tout de même une nuance, précisant que toute personne n'a peut-être pas vocation « à retrouver un emploi à temps complet. Mais il y a des formes d'activités à trouver, dans une entreprise adaptée, avec un temps aménagé ou dans d'autres structures. ». Il s'adressait probablement aux personnes handicapées.

Un montant vraiment digne ?

Si cette annonce d'envergure semble plutôt bien accueillie, le flou qui entoure sa mise en œuvre et surtout son montant ne permet aujourd'hui que de fantasmer. Emmanuel Macron a parlé d'un revenu « digne » mais rappelons que les allocataires de l'AAH continuent de vivre en dessous du seuil de pauvreté, même avec les revalorisions prévues qui la porteront à 900 euros à taux plein au 1er novembre 2019. Les associations promettent de garder ce projet sous haute surveillance dans les mois à venir pour éviter qu'il n'y ait des perdants… Après une longue concertation, ce RUA devrait être défini dans le projet de loi de 2020.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-09-2018 par eric :
on va tous se faire enfumer croyez moi, la fusion de l'AAH avec le revenu "universel" sonnera le glas de l'épargne des personnes handicapées, vous pouvez en etre certain avec un gouvernement pareil alors soyons plus malins qu'eux et retirons petit à petit nos économies jusqu'en 2021.

Le 28-09-2018 par Biset :
Je trouve que le problème viennent de la MDPH surtout quand on nous refuse l aah simplement que plusieurs avc n' était pas assez important pour eux a l' administration il faudrait surveiller tout ces dossier qui sont recevables et qu ont l ai refuse c est la le problème

Le 28-09-2018 par Valou :
Oui bon ben il devrait penser à nous donnez la prime de Noël

Le 28-09-2018 par Sam :
«Mais il y a des formes d'activités à trouver, dans une entreprise adaptée, avec un temps aménagé ou dans d'autres structures.»

Quel scandale !

Il s'agit de sanctionner les personnes étant dans l'incapacité de travailler en les envoyant dans des "structures" sous peine de voir leurs droits supprimés.

Le banquier de chez Rothschild est à la manœuvre..

Le 29-09-2018 par Candy :
OK arrêté de promet des choses !!! Il faut plus de demande de ressources pour cet pension !moi je peu pas à cause de sa ! Peu pas travailler non handicap trop invalidant personne ni organisme ne pourras nous pendre stop sur ces connerie la ' je vie avec moinsde 550 euros je suis pauvre ! Et je souffre comme tous ceux comme moi stop marre ''on nous aides pas on nous montre du doigt et exclu marre

Le 29-09-2018 par Sylvain Ubersfeld :
Il est toujours surprenant de voir des fonctionnaires jamais confronté à la détresse d'un handicap, mettre au points des plans qui vont simplifier tout.....mais ne résoudront jamais les difficultés rencontrées par les handicapés dans leurs combats avec l'administration ....

Le 29-09-2018 par Nabidetective :
Handicapée suite a un traumatisme crânien grave perte d mémoire et d'équilibre et gris problèmes cognitifs restriction total d'emploi renversée sur un passage protégé par le bus de la RTM qui va m'embaucher????? Après la perte d'emploi c'est moi qui embauch une personne pour m'aider dans les actes d la vie sans aide résultats on mange moin on bouge moin on se permet jamais un cinéma ou une sortie tout coûte cher voilà les laisés cérébraux

Le 29-09-2018 par Chris :
Étant handicapé à au moins 80%(myopathie et plusieurs autres pathologies Mr Macron estime que je devrai travailler pour conserver mon AAH?

Le 29-09-2018 par Bouchaud c :
Moi je suis reconnue à 50% d handicap a la mdph, je comprends pas que je n aie pas le droit à toucher à aah, je ne peux plus travailler. J'ai que 510€pour vivre comment je fais dites moi svp

Le 29-09-2018 par Dom :
Nous demandons à tous les handicapés de faire un petit effort pour ne pas faire dépenser un argent de dingue à ce gouvernement mettons les au travail que les tétraplégiques se lèvent et marchent qu'ils bougent leurs mains qu'ils respirent normalement, fini les escarres ,les détresses respiratoires, les infections urinaires les problèmes intestinaux, les assistances respiratoires, les contractures, les membres paralysés ce gouvernement à des solutions pour tout

Le 29-09-2018 par Jade :
Étant en situation de handicap , je ne peut garder un travail car mon handicap évolue chaque jour . je vie au jour le jour donc comment travailler dans c est condition , sans l aah je n' aurai aucun Revenu .

Le 01-10-2018 par Jean :
Emmanuel Macron avait dit "le handicap sera une priorité de mon quinquennat"
La priorité de M. Macron est donc de laisser les handicapés en dessous du seuil de pauvreté! On peut se demander quel aurait été le sort réservé aux handicapés s'il n'en avait pas fait sa priorité ! Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Un jeu dangereux qui conduira tôt ou tard au pire, comme l'histoire nous l'enseigne.

Le 01-10-2018 par Henri Galy :

"Revenu universel d'activité"...

Une grave menace pour les personnes handicapées qui touchent l'AAH pour restriction substantielle et durable de l'accès à l'emploi, avec un taux d'incapacité permanente compris entre 50 et 79 % !

Le 02-10-2018 par zine :
Attention : enfumage garanti ! Aucune mesure de Macron n'a jusqu'à présent été faite au réel avantage des déshérités, à chaque fois, il y a une entourloupe ou un rattrapage quelque part ! Pour les handicapés, ce sera la meme chose, soyez en sur ...

Le 03-10-2018 par Manu :
'Le Travail Rend Libre'...

Le 04-10-2018 par Rengaine :
Macron (et son gouvernement) n'est pas l'ami du handicap : des 100 € d'augmentation d'AAH promis lors de sa campagne, c'est 40 € + 40 € cédés (apparemment nullement volontiers) en 2, voir 3 ans ! Quel mépris pour le monde du handicap ! (Je me souviens, sur cette page, combien de personnes, lors de sa campagne, espéraient en lui.. Les voilà bien récompensés à présent... )

Le 04-10-2018 par Rengaine :
Souvent, on entend, à la télévision par exemple, des hommes politiques, la plupart soutenant le gouvernement actuel, déclarer fièrement, lorsque l'on leurs demandent les avancées sociales de ce gouvernement, "nous avons augmenté l'AAH ! ". Oui, c'est vrai, de quelques misérables euros... A quand l'augmentation de 100 € promise par le président lors de sa campagne présidentielle ? ça, ça m'a "marqué", je m'en souviens. Alors j'attends... et pas la fin du quinquennat...

Le 05-10-2018 par Vollen :
Macron a le mépris des personnes en situation de handicap,il devrait être honteux de tenir des propos de cette nature,il a le culot de nous comparer à des sans dents,des riens et des moins que rien !nous avons droit à notre place dans cette societe qui doit nous inserer et nous proteger nos droits,il n est pas concevable qu il veuille nous retirer nos droits,et nous laisser sous le seuil de pauvreté,qu il le prenne ,lui ,notre handicap,et qu il vive avec ,chaque jour le matin en se levant.macron c est une honte!

Le 05-10-2018 par eric :
il n'y aura pas besoin d'attendre la fin du quinquénat puisque l'AAH aura disparu..

Le 07-10-2018 par Sab :
80% invalidité aah pas même payer une bonne mutuelle abonnements hosto par plaisir . Cr droit non verse alors hébergé chez enfants et participe frais +charges rien rejet pch alors un mouvement horreur tios rien à offrir séparation un bon repas? Estomac bousillé traitements ++++ refus pch à souhaiter personne . Tant projets voulu études...cassée pas enfants à payer ! Assez perturbés et leur vie . Hich tech accessible à tous ? ???? Pas assez soucis et plus vous plus personne aider prochains fait +personne incompréhension totale. Sur famille détruite évitement joies 00000

Le 08-10-2018 par Rengaine :
Eric : Oui, puisqu'il serait question de "revenu universel" je crois (un revenu identique pour tous les déshérités sociaux, d'après ce que je crois me rappeler) "En étant égoïste" je peux considérer qu'il s'agit d'une bonne chose si mes propres revenus (pour l'instant AAH + CR) augmentent mais, toujours aussi égoïstement, une mauvaise chose si mes revenus baissent... L'essentiel serait que tous les revenus des "déshérites sociaux" soient alignés vers le haut.Mais de ça ressort l'inconnue totale, il ne faut pas trop y réfléchir à l'avance par craintes de déconvenues... Je n'ai pas trop confiance en ce gouvernement et je crains le pire... (Macron et son gouvernement nous ont déjà montré à plusieurs reprises qu'ils n'étaient pas les amis du handicap... J'espère me tromper cette fois...

Le 08-10-2018 par cornaline :
comment se fait-il que les frais de dossier des personnes handicapés sous curatelle, augmentent même si leur revenu restent faible : perception allocation pour personne vivant seu en plus.

Le 08-10-2018 par LEON :
Bonjour
Pourquoi punir les vrais malades il faudrait allez vers les chômeurs dont il sont payer par les personnes qui travaillent jour et nuit

Le 13-10-2018 par joelle :
la MDPH ne motive pas, n'incite pas les élus à prendre en compte les problèmes réels de chacun ; je pense même que , sous consignes, elle freine . Il devrait y avoir aussi une reconnaissance même morale et symbolique des aidants; mais rien; il est là, le mépris : dans la chaîne de transmission des dossiers

Le 05-11-2018 par olive :
se revenu universel c'est une grosse arnaque , ne le signer pas en 2020 , je pense que c'est dans but de macron de suprimée L'A A H on dirait il veut nous obligée a travailler dans seule but de faire des économie , il veut faire du sarkozy mais en pire réformée les minima sociaux pour instauré sont revenu iniversel et sa ministre de hanticap complice du macron pour nous suprimée L A A H je pense que se qui on 80 % devrait avoir le choix désider si il accepte le revenu universel , et la on dirait c'est pas le cas , je trouve bisart 1 million de bene ficiaire concrnée ou L ' A A H sera engoutie par le revenu universel ou avec sont pognon de dingue

Le 10-12-2018 par sand :
Bonsoir à tous
Je viens d'envoyé une lettre à M. Macron aujourd'hui même en lui disant que c'est une HONTE de nous laisser crèver de faim et de froid en 20018 en France. Une augmentation de 41 euros on va aller où avec ça ???? Je ne peux pas travailler vu mon état de santé. Je suis à 100% et je paie mes médicaments non remboursés malgrés que je paye une mutuelle. Ecrivez lui au plus il recevra des lettres de nous au plus ca appuiera peut-être il faut arrêter se foutre de la gueule du monde. Bon courage à vous tous

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr