Maudy Piot, passionaria des femmes handicapées, est décédée

Résumé : Maudy Piot, présidente et fondatrice de l'association "Femmes pour le dire, femmes pour agir", est décédée le 25 décembre 2017. Elle défendait les femmes avant tout...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

La présidente et fondatrice de l'association "Femmes pour le dire, femmes pour agir" (FDFA), Maudy Piot, engagée auprès des femmes handicapées, est décédée le 25 décembre 2017, a annoncé le Haut conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes (HCE). Maudy Piot "nous a quittés ce jour. Elle nous laisse en héritage sa détermination sans faille à rendre visibles et reconnaître les violences spécifiques dont sont victimes les femmes handicapées", a indiqué sur Twitter le HCE (Haut conseil à l'égalité entre hommes et femmes), instance placée auprès du Premier ministre, dont elle était membre depuis 2015.

Une vraie militante

Psychanalyste malvoyante, elle a créé en 2003 l'association FDFA afin de lutter contre la "double discrimination" qui consistait, selon elle, à "être femme et être handicapée". En mars 2015, son association avait lancé Écoute violences femmes handicapées, une plateforme d'écoute et d'accompagnement dédiée. Le numéro national (01 40 47 06 06) est aujourd'hui une référence pour aider les victimes à mettre fin à ces situations. A ce titre, défendant les femmes avant tout, Maudy s'opposait au principe d'accompagnement sexuel pour les personnes handicapées, principalement réclamé par des hommes, jugeant que "les femmes ne vendent jamais leur corps par choix" (interview en lien ci-dessous).

Une véritable amie

Sur Twitter, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a fait part de sa "grande tristesse". "Chaque personne qui a eu la chance de croiser son chemin sait à quel point elle militait avec gentillesse et humour pour défendre les femmes/citoyennes en situation de handicap", a-t-elle écrit. "Vous avez mené ce combat jusqu'à votre dernier souffle. Puisse votre mémoire inspirer celles et ceux qui se battent aux côtés de FDFA ...", a réagi sur Twitter la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également rendu hommage sur le réseau social à "une véritable amie" qui "toute sa vie (...) a fait avancer les droits des femmes, notamment celles en situation de handicap". Le généticien Axel Kahn a de son côté salué le parcours d'une "admirable militante de la cause des femmes handicapées qui endurent souvent la double peine".

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-12-2017 par Mimi kitty :
Bonjour.
RIP a Mme Maudy Piot. C.est bien triste.
Une dame qui a du courage . Une pensée a sa famille .

Le 26-12-2017 par Luc :
Maudy Piot sest éteinte en ce jour de Noel.
Cétait une femme de caractère, une vraie catalane qui sest vaillamment battue contre le cancer.
Maudy Piot a été, pour reprendre le qualificatif attribué à la célèbre militante basque Dolores Ibárruri, une pasionaria de la lutte en faveur des femmes et des malvoyants.
Elle a été membre de Retina, et militante, elle aussi, de tous les instants en faveur des deux causes.
L'association Retina France est triste, très triste et adresse ses condoléances à son mari et ses proches.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr