Papas Bricoleurs et Mamans Astucieuses : Lit médicalisé

Résumé : Trop grand pour dormir dans un lit à barreaux, mais trop fragile pour dormir dans un lit une place

Par , le 

Réagissez à cet article !

Inventeur : Yannick Gaynon et Katy Vial (Ancy - 64)
Pour Théo, 3 ans, hypotonique


Théo avait besoin d'un couchage adapté. Ses parents ont réfléchi au mobilier idéal pour leur petit garçon qui n'a pas de tonus, ne marche pas, a une ventilation non invasive (VNI) et est nourri par gastrostomie. Les lits médicalisés paraissaient trop encombrants, c'est pour cette raison qu'ils ont envisagé d'en fabriquer un sur mesure pour coucher Théo sans forcer (vu avec son ergothérapeute). Ce lit devait aussi être muni de barrières de sécurité, d'une tête et d'un pied de lit sur charnières pour les soins, d'un arceau pour attacher les tuyaux de ventilation, monté sur roulettes pour le déplacer. Le lit de Théo ne ressemble pas à un lit d'hôpital et ses parents ont réussi le pari de le rendre à la fois beau et confortable. Petite touche finale : de la peinture rouge et des dessins pour égayer la barrière.

Matériaux


• Traverses en sapin de différentes largeurs et épaisseurs
• Poteaux en bois
• 4 roulettes
• Quincaillerie (charnières, clous, vis, etc.)
• Sommier et matelas
• Tissu
• Tige en fer
• Tuyau plastique
• Peinture
Coût : 400 €

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr