Film Percujam : ces artistes autistes qui mettent le feu

Résumé : Percujam, le groupe d'artistes autistes, revient dans un film documentaire. Durant cinq 5 ans, Alexandre Messina, le réalisateur, a suivi ces huit musiciens talentueux. Sortie prévue le 4 avril 2018.

Par , le 

Réagissez à cet article !

On dit que la musique est un langage universel. Avec leur énergie et leur talent, les artistes autistes de Percujam effacent les différences. En près de dix ans, ils ont enchaîné les concerts et se sont fait un nom sur la scène musicale française et européenne. À travers leurs textes touchants et engagés, ils revendiquent le fait d'être artistes avant d'être autistes. Un documentaire, tourné sur cinq ans, en salles le 4 avril 2018, nous plonge dans l'univers atypique et coloré de ce groupe pas comme les autres. 

Un film en immersion

« Je ne suis pas une cloche, il y en a dans ma caboche même si, parfois, je décroche. » Expliquer le handicap et ainsi inciter le public à changer son regard, c'est le message que portent ces artistes. Entre mélancolie et pure joie de vivre, difficile de classer Percujam dans un univers musical particulier. Talentueux, le groupe écrit et compose chacun de ses titres. Pour vivre cette incroyable aventure de l'intérieur, Alexandre Masséna, réalisateur, a décidé de suivre le quotidien de ces jeunes artistes et de leurs éducateurs. Pendant 1h30, le spectateur est convié à les accompagner sur les routes, en concert mais également au sein de leur établissement, Alternote. C'est par hasard que le réalisateur se retrouve un jour à assister à une des répétitions du groupe. « Je suis resté près d'une vingtaine de minutes à une session musicale ; je ne cesse de me demander qui sont les autistes », confie-t-il. En effet, l'osmose entre les musiciens est telle qu'il est difficile, au premier abord, de savoir qui est en situation de handicap ou pas.

Authenticité et sincérité

Plusieurs médias sont déjà partis à la rencontre de Percujam « mais leurs images étaient systématiquement centrées sur les TOC », affirme le réalisateur. Pour lui, tout l'intérêt de ce film est de laisser vivre les personnages afin que « les gens comme moi, qui ne savaient rien de ce handicap, puissent vivre avec celles et ceux qui en sont porteurs. » Ce sentiment de proximité se ressent tout au long du film, et chacune des personnalités du groupe y trouve sa place, sans manipulation ni mise en scène. « Il était important pour moi de montrer qu'ils ont les mêmes préoccupations que nous », assure Alexandre Masséna. Tout y est, leur travail quotidien pour répéter le spectacle, les moments de vie, mais aussi les incertitudes des uns et des autres. Ce qui est frappant, c'est le professionnalisme de cette bande de musiciens. Dès les premières notes, ils se transforment en véritables bêtes de scène, avec une énergie débordante et une capacité à galvaniser leur public.

Avec M ou Calogero

Il y a deux ans, le 4 avril 2016, ils donnaient une représentation exceptionnelle à l'Olympia. Une consécration pour ces musiciens qui jouent avant tout pour leur plaisir et celui de leurs auditeurs. Avec trois albums à leur actif, ils ont réussi à taper dans l'œil d'artistes de renom tel que le groupe Tryo, dont ils ont fait la première partie, M, Calogero, ou encore Grand Corps Malade.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Assan Haidara, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr