Edouard Philippe au Cese : priorité aux personnes fragiles

Résumé : Le Premier ministre demande au CESE de faire des " personnes fragiles " l'une de ses 3 priorités, avec un focus spécifique sur les enfants avec troubles du comportement et l'emploi des personnes handicapées. Le handicap encore au cœur des discours ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Lors de son premier discours devant la troisième assemblée, Edouard Philippe a demandé le 11 juillet 2017 au Conseil économique, social et environnemental (Cese) de préparer des avis sur trois thèmes : les travailleurs indépendants, la transition écologique et les personnes en situation de "fragilité".

Cap sur les personnes handicapées

Sur les personnes "fragiles", Edouard Philippe a demandé des réflexions sur trois catégories en particulier : les jeunes majeurs qui sortent parfois avec difficulté des mécanismes de l'aide à l'enfance, la prise en charge des enfants ayant des troubles du comportement et enfin les personnes handicapées et leur "intégration dans l'emploi", notamment chez les jeunes. Le 4 juillet dernier, lors de son discours devant l'Assemblée nationale, il avait déjà réaffirmé l'intention du gouvernement de faire du handicap l'un de ses chevaux de bataille, confirmant, notamment, la revalorisation de l'AAH en 2018.

L'autisme s'invite à l'Elysée

Dans le même temps, le 6 juillet, Emmanuel Macron accueillait à l'Elysée une cinquantaine d'associations et d'institutions en présence de quatre ministres pour lancer la concertation sur le 4ème plan autisme (articles en lien ci-dessous). La veille, le gouvernement avait lancé le premier site officiel sur le handicap (lien ci-dessous). Il est manifeste que ce sujet s'invite de manière presque récurrente dans les discours officiels ce qui, faut-il l'espérer, laisse présager une réelle prise en compte. Mais les personnes concernées ne sauraient longtemps se contenter d'effets d'annonces et attendent maintenant des actions fermes et concrètes.


Deux autres avis : écologie et indépendants

Parmi ces trois priorités mentionnées devant le Cese figure également la première mission engagée sur le travail des indépendants puisque le gouvernement veut leur ouvrir le droit à des indemnités chômage, ainsi que la transition écologique. "Certains de ces thèmes pourront vous paraître un peu classiques. Ne nous y trompons pas : ils sont d'anciens 'problèmes futurs' que nous n'avons pas pu ou su anticiper", a déclaré M. Philippe. Devant le Congrès réuni à Versailles, le chef de l'Etat avait annoncé que le nombre de membres du Cese serait réduit "d'un tiers", comme à l'Assemblée nationale et au Sénat. Le président a également dit vouloir revoir "de fond en comble les règles de sa représentativité" pour en faire le "seul carrefour des consultations publiques".

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 12-07-2017 par MARIE1 :
On apprécie que le thème de personnes fragiles revienne sur le devant de la scène.
Juste une petite crainte : moins de membres permettront-ils plus de représentativité ?

Le 12-07-2017 par GARANCE :
Revalorisation de l'AAH de 100 euros soit TOUJOURS SOUS le seuil de pauvreté. C'est une avancée à souligner en ROUGE! Et en 2018? Il'y à bien 365 jours en 2018 non ? Alors? 1er janvier? 31 décembre? Si nous "étions reconnus " strictement RIEN n'empêchait de suite, dès l'élection, cette petite augmentation. Élu en mai, jusqu'en décembre 17, cela fait 7 mois trop tard, soit 700€ de MOINS pour NOUS. J'ai, pour ma part, cessé de croire aux promesses électorales. C'est certain que pour l'image télévisuelle, c'est trop top de jouer au tennis en fauteuil roulant pour M.Macron et de recevoir des enfants handicapés à l'Élysée. Mais après? 6 millions de demandeurs d'emploi valides, l'employeur aura du choix. À moins qu'une Loi fasse la prorité à l'embauche des PH sinon ce n'est encore qu'un autre effet d'annonce pour dorer le blason du nouveau GOUVERNEMENT. Où comment bien berner les citoyens électeurs qui y ont cru. ....CQFD.

Le 13-07-2017 par eric :
entièrement de ton avis, c'est vraiment se moquer du monde que d'attendre l'année prochaine pour une augmentation si dérisoire au final

Le 14-07-2017 par Adillon :
Bonjour,
Bon nombre de cui ( contrat aidé ) ne sont pas renouvelé y compris pour les personnes handicapées !! Perso 55 ans mon contrat n est pas renouvelé faute de restriction gouvernementale budgétaire ! Alors que je pouvais prétendre à une année supplémentaire !! Merci Macron! Direction pole emploi

Le 15-07-2017 par Michel :
Bonjour,

J'ai 60 ans à la recherche dun travail je suis handicapé avec 75%,
Amputé sous le genoux bien sûr les entreprises cherchent des plus jeunes bien que l'expérience y soit j'ai droit à la retraite à 62 ans ne pensez vous pas qu'il y a quelque chose à faire ??

Le 15-07-2017 par PATRICIA :
une amie a vu son fils handicape refusé aux urgences à cause d'une loi qui vient de passer ?? une autre soins à domicile refusés pour sa fille handicapée, RV par phone refusée par hospital qui l'a mal soignée, enfant terrorisée et en danger. 2 mamans désespérées. quelle est cette nouvelle loi ? QUE FAIRE ?? MERCI

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr