Des voitures électriques dangereuses car silencieuses

Résumé : Les voitures électriques sont de plus en plus répandues en France. Elles sont généralement utilisées dans les villes. Cependant, elles sont assez silencieuses, et constituent ainsi un danger pour les piétons et les déficients visuels.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Aujourd'hui, les véhicules électriques, et plus particulièrement les voitures, sont de plus en plus utilisés. Environ 20 000 circulent actuellement en France, dont près de 1 000 dans le Grand Lyon, qu'il s'agisse de voitures particulières ou de véhicules utilitaires légers qui sont utilisés généralement par les sociétés ou les artisans. Sur ces 20 000 voitures, 10 000 se sont vendues en 2012.
La plupart des constructeurs produisent des voitures électriques : la C-Zero de Citroën, la iOn de Peugeot, ou la Twizy de Renault. Certains constructeurs conçoivent uniquement des voitures électriques. C'est le cas de Courb, créé en 2007, et dont le siège est basé à Lyon. La société produit deux modèles dont les premiers véhicules sortiront en juillet : la C-TOP qui est un petit Pick-up, et la C-Zen qui est un pick-up fermé avec un grand coffre.

Un usage plutôt urbain et périurbain

En moyenne, la batterie d'une voiture électrique doit être rechargée au bout de 100 kilomètres. Joseph Beretta, président de l'AVERE-France, une association fédérée à l'AVERE (association des véhicules électriques des routiers européens) indique que de ce fait, « les voitures électriques ne sont pas adaptées à des longs trajets, et sont surtout destinées à un usage urbain et périurbain ». Cependant, en-dessous de 50 km/h, une voiture électrique ne fait presque pas de bruit. De ce fait, elle peut constituer un danger pour les piétons, et notamment pour les déficients visuels.
Ainsi, sur 10 déficients visuels interrogés, mal voyants et aveugles, tous considèrent qu'une voiture électrique représente un danger, car comme elle est silencieuse, elle se confond avec le bruit ambiant de la ville et de ce fait, on ne l'entend pas arriver. Mais comme il n'existe pas une solution type pour parer à cet inconvénient, diverses idées émergent, y compris chez les déficients visuels. Ainsi, certains pensent que les piétons devraient être avertis par un signal sonore, en équipant par exemple la voiture d'une sonnette. D'autres aimeraient qu'un haut-parleur soit placé à l'avant de la voiture pour qu'il diffuse un signal sonore caractéristique, alors que certains préféreraient qu'elle émette un son continu qui puisse être entendu à distance raisonnable, comme tout autre véhicule.

Une réglementation européenne

Petit à petit, les constructeurs prennent conscience de ce problème, et essayent de trouver des réponses adaptées. Ainsi, Hervé Arnaud, président de Courb explique que « la C-TOP et la C-Zen vont être équipées d'une sonnette écolo. L'objectif sera d'inciter les conducteurs à activer la sonnette lorsqu'ils croiseront un piéton, afin de signaler le passage de la voiture. » Les institutions tentent également de trouver des solutions. En effet, la Commission européenne s'apprête à réglementer pour qu'en 2017, les voitures électriques aient l'obligation d'être reconnaissables par tous les piétons. Mais pour le moment, il n'y a aucune idée précise sur le son qu'elles devront émettre.

Afin de réglementer, la Commission s'appuie sur différents projets. C'est notamment le cas du projet de recherche européen EVADER auquel contribue le Laboratoire Vibrations Acoustique de l'INSA de Lyon. Les chercheurs ont simulé l'ajout de différents signaux sonores sur une voiture passant devant un auditeur. Des sujets (voyants ou déficients visuels) devaient détecter l'arrivée de la voiture dans un bruit de trafic urbain. Ces tests ont révélé que tout dépendait du signal : certains signaux n'amélioraient pas la détection, alors que d'autres rendaient la voiture électrique aussi facilement détectable qu'une voiture diesel sans augmenter le niveau sonore de l'auto.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 19-02-2013 par breezcar :
Une voiture électrique est très silencieuse. Seuls le bruit des pneus sur la route et le léger sifflement émis par le moteur peuvent alerter les piétons de larrivée du véhicule. Cest au conducteur dêtre vigilent et de se signaler au moyen de son avertisseur sonore. Dans les faits, les utilisateurs réguliers de voitures électriques vous diront quil sagit dune habitude à adopter, comme à vélo en zone piétonne, vous incitant à rouler de façon plus sécurisante. La Nissan Leaf émet un son lorsque son conducteur effectue une marche arrière, la Renault Zoé est équipée quant à elle d'un système de son extérieur pour prévenir les piétons (ZE Voice). Plus d'infos sur le véhicule electrique et les idées recues ici : http://goo.gl/0vc3a

Le 04-03-2016 par Electrique :
Pour information, la Commission Européenne a mis en place le projet eVADER afin quune réglementation soit appliquée en vue dintégrer un bruiteur émettant un son spécifique sur les voitures électriques. Lobjectif est que tous les véhicules fonctionnant à lénergie électrique soient équipés du dispositif à partir de 2019. De nombreux constructeurs automobiles se sont ainsi rapprochés des grands noms de lindustrie électronique pour concrétiser les grandes lignes du projet. Une première déclinaison du dispositif a dores et déjà vu le jour. Grâce à un détecteur fixé sur le pare-brise dun véhicule électrique, un son jusquà 5 décibels plus bas que celui dun moteur thermique classique est émis en direction des usagers identifiés.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr