Derichebourg recruteur engagé Derichebourg recruteur engagé Derichebourg recruteur engagé

AAH : une bonne et une mauvaise nouvelle!

Comme prévu, l'AAH augmentera de 40 euros à compter du 1er novembre, passant de 860 à 900 euros par mois. Les grands perdants de cette mesure sont certains couples. Explications !

30 octobre 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

La revalorisation de l'Allocation adulte handicapé (AAH) à 900 euros par mois a été officialisée le 13 octobre 2019 au Journal officiel. Elle augmentera donc de 40 euros à partir du 1er novembre 2019, passant de 860 à 900 euros par mois, conformément à une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Baisse du plafond pour les couples

Versée sous conditions de ressources aux personnes handicapées, cette allocation bénéficie à près de 1,1 million de personnes de plus de 20 ans et n'ayant pas encore l'âge de la retraite. Mais, parallèlement à cette revalorisation, ce décret modifie à partir du 1er novembre le plafond de ressources pour percevoir cette allocation pour les personnes en couple. En effet, pour les personnes mariées, pacsées ou en concubinage, les ressources du couple sont prises en compte dans le calcul. Au lieu de multiplier par 1,89 le plafond de ressources annuelles maximales pour une personne seule (12 fois le montant de l'AAH), un couple devra désormais avoir des ressources moins de 1,81 fois supérieures à ce plafond pour pouvoir prétendre à cette allocation.

Deuxième coup dur

En 2018, lorsque l'AAH était passée de 819 à 860 euros par mois, ce coefficient multiplicateur avait déjà été abaissé de 2 à 1,89. La mesure s'était attirée les foudres des associations de défense des personnes handicapées, qui avaient déploré "une augmentation en demi-teinte". En octobre 2017, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, avait affirmé que ces changements dans "les règles d'appréciation des revenus des bénéficiaires de l'AAH" ne feraient "pas de perdants chez les couples" car ceux ayant des ressources supérieures à ce seuil verraient leur situation "strictement inchangée".

En détail…

1,1 million de bénéficiaires de l'AAH (soit 90% des allocataires) bénéficieront à plein de la revalorisation ; sur les 270 000 bénéficiaires en couple, le cabinet de Sophie Cluzel estime à ce stade que 60% auront l'augmentation à plein. 15% des bénéficiaires en couple profiteront également d'une revalorisation mais inférieure car liée à leur niveau de ressources. Et 25% des bénéficiaires en couple n'auront pas de revalorisation, leur allocation restant stable. Selon le secrétariat d'Etat au Handicap, "Au final, seuls environ 67 500 bénéficiaires ne seront pas concernés par la revalorisation".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires18 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
18 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.