AVC : guide pour comprendre les lésions cérébrales acquises

Briser les idées reçues sur les lésions cérébrales acquises (AVC, trauma crânien...) et donner les clés pour accompagner les personnes concernées, tel est l'objectif du guide publié par l'association Handéo. Un enjeu de santé majeur !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Les lésions cérébrales acquises constituent la première cause de handicap. Ces atteintes au cerveau provoquées par un accident ou une maladie peuvent être complexes, variées et parfois invisibles. Altération de la mémoire, de la concentration, de la planification et de l'attention, humeur instable, irritabilité, défaut de jugement, grande fatigabilité ou, au contraire, énergie débordante et euphorie... En France, près de 500 000 personnes ont déjà fait, par exemple, un accident vasculaire cérébral (AVC), idem pour un traumatisme crânien (TC). Afin d'en savoir plus sur cet enjeu de santé majeur, l'association Handéo publie un guide de 55 pages « Comprendre le handicap pour mieux accompagner les troubles cognitifs et du comportement des personnes vivant avec des lésions cérébrales acquises ». L'objectif ? Chasser les idées reçues et adopter des comportements adaptés envers les personnes cérébrolésées et leurs aidants.

Renforcer la qualité de l'accompagnement

 « Il nous est apparu important de partir du vécu et de l'expertise d'usage des personnes afin de rendre compte d'une réalité́ et de construire ainsi un outil pragmatique d'accompagnement », explique Emeric Guillermou, président de Handéo. S'il concerne plus particulièrement les personnes ayant eu un AVC ou un TC, il peut s'avérer utile pour agir avec toutes celles ayant des lésions cérébrales acquises (syndrome du bébé secoué, anoxie cérébrale, infection ou tumeur au cerveau, etc.). A visée pédagogique, ce guide a également pour objectif de fournir des repères, orientations et pistes d'action aux intervenants à domicile qui les accompagnent afin de renforcer la qualité de leurs accompagnements. « Pour favoriser les temps de répit, de relais et de suppléance des aidants, les professionnels ont également besoin de mieux connaître les contraintes de ces personnes », conclut Handéo.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.