BAFA avec un handicap, de bonnes raisons de postuler

Devenir animateur en situation de handicap, c'est possible! Le Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) peut être un tremplin pour l'autonomie et une passerelle vers le monde professionnel. Focus sur ce diplôme accessible à tous.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Voilà plus d'un an que le Covid bouleverse le quotidien des jeunes, notamment en situation de handicap, entraînant parfois solitude, précarité, détresse psychologique... Mais c'est surtout l'avenir professionnel qui cristallise les inquiétudes. Motivés par le besoin de se sentir utiles ou par la sécurité de l'emploi, certains n'hésitent pas à opérer un virage à 180 degrés au niveau de leurs études ou de leur orientation, et à passer, par exemple, le BAFA. Accessible à tous, le Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur peut être une passerelle vers le monde professionnel non négligeable pour des travailleurs handicapés qui peinent parfois à trouver le chemin de l'emploi, a fortiori en période pandémique (article en lien ci-dessous).

Tremplin vers l'autonomie

Ce diplôme non professionnel vise la gestion d'un groupe de mineurs. Il ne nécessite aucun prérequis de diplômes ou d'expériences ; le candidat doit seulement être âgé de 17 ans au premier jour de la session. Elle se déroule en trois étapes (formation générale, stage pratique, stage d'approfondissement ou de qualification), qui doivent être réalisées sur une période de 30 mois maximum. L'animateur stagiaire est formé aux techniques d'animation ainsi qu'à la transmission de valeurs éducatives mais aussi citoyennes telles que la laïcité, la prévention des discriminations, grâce à la mise en place d'activités fondées sur l'ouverture, le respect, l'autonomie, la solidarité et la responsabilité.

Accompagnement adapté

Des atouts manifestes qui ne semblent pourtant pas attirer les jeunes en situation de handicap. « On en voit très peu d'entre eux lors des formations d'animateurs et de directeurs », constatent la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF) et l'association La main solidaire, qui organisent des formations sur tout le territoire. Principaux motifs évoqués ? L'absence de prise en compte du handicap, le manque de préparation post-formation pour accueillir le stagiaire dans les meilleures conditions, en internat ou externat, etc. Face à ce constat, la FSCF a mis en place un programme d'accueil qui vise notamment à dédramatiser le handicap en favorisant l'interaction sociale au sein du groupe et proposer un suivi par des formateurs ayant une expérience du handicap.

Une révélation !

La main solidaire a accompagné dix stagiaires en situation de handicap, principalement moteur et sensoriel, qui ont pu finaliser leur formation. Au-delà d'un job alimentaire ou étudiant, l'animation est, pour certains, une révélation et le début d'une longue carrière dans le secteur de l'éducation populaire. Parmi eux, Julien, 20 ans, infirme moteur cérébral (IMC), motivé par son « amour pour l'humain ». Après l'obtention de son BAFA, il prépare actuellement son BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeur). Cette formation se déroule en quatre étapes (dont trois stages), en quatre ans maximum. D'autres poursuivent en BPJEPS ou STAPS. Salaheddine, 26 ans, myopathe, a, quant à lui, su se faire une place dans le milieu du management. Au fil du temps, sa relation avec l'association s'est renforcée, jusqu'à devenir bénévole. « Il a très rapidement cassé la barrière du handicap lors de ses différentes interventions au sein de nos formations et a su apporter une valeur ajoutée au message positif que l'association véhicule sur la différence », se réjouit-elle. Pour l'heure, pas l'ombre d'une personne avec un handicap psychique ou mental... Mais elle ne désespère pas. « Le BAFA est accessible à tous ! », martèle La main solidaire.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.