Un baromètre évalue la politique handicap des entreprises

Les entreprises qui le souhaitent peuvent désormais se référencer dans un baromètre "emploi et handicap", présenté le 10 mars 2022 par le gouvernement. L'idée ? Partager leur engagement et leurs bonnes pratiques en faveur de l'emploi inclusif.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Le gouvernement a lancé le 10 mars 2022 un « baromètre emploi et handicap ». Sur la base du volontariat, les entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité, peuvent publier sur le site « Les entreprises s'engagent » (lien ci-dessous) des données brutes sur quelques indicateurs clés. Un des objectifs est d'aider des personnes en situation de handicap à cibler les entreprises bienveillantes à leur égard et les inciter à aborder le sujet sans tabou avec le recruteur.

Un outil pédagogique

Ce baromètre est « un outil pédagogique et pas un outil de sanction », précise Caroline Dekerle, conseillère emploi auprès de la secrétaire d'État au Handicap, Sophie Cluzel. Il a été co-construit en partenariat avec la communauté « Les entreprises s'engagent », « Le manifeste inclusion », l'Agefiph (fonds dédié à l'emploi des personnes handicapées dans le privé) et le Fiphfp (son homologue pour le public). « L'idée, c'est vraiment de mettre en valeur les entreprises qui s'engagent vers l'inclusion », complète Christian Sanchez, co-président du Manifeste inclusion, un groupement de plus d'une centaine de grandes entreprises (article en lien ci-dessous). Il prévient, cependant : « Ce n'est pas un outil de scoring, ce n'est pas non plus de la compétition. S'il peut inspirer d'autres entreprises moins engagées, ce baromètre a aussi vocation à attirer de nouveaux talents handicapés qui ont des compétences à faire valoir et qui doivent se sentir accueillis dans l'entreprise qu'ils rejoignent ». Plus globalement, il « vise à démystifier les situations de handicap au travail, à montrer que 'emploi et handicap' c'est possible et à créer un nouveau dialogue entre employeurs et personnes handicapées ».

Six grands thèmes

Consultable par tous, personnes en situation de handicap (demandeurs d'emploi, en reconversion ou salariés), employeurs, collaborateurs, partenaires économiques, acteurs de l'emploi, ce dispositif numérique est opérationnel depuis le 9 mars. Thales, Engie, Accor, Siemens, TotalEnergies ont déjà renseigné des indicateurs, de même que des entreprises de petite taille comme « un hôtel de moins de 20 salariés », affirme Caroline Dekerle. Ces données s'articulent autour de six thèmes : le taux de personnes handicapées employées dans l'entreprise, la sensibilisation du personnel et la politique handicap, le recrutement inclusif, le maintien en emploi des collaborateurs handicapés, les achats inclusifs (réalisés dans les secteurs où travaillent des personnes handicapées, par exemple les Esat) et l'accessibilité numérique. A chaque thème correspondent plusieurs indicateurs clés qui vont aussi permettre aux entreprises de mesurer leur progression chaque année ou de se comparer avec des employeurs de secteur et de taille similaires. Grâce à un requêteur qui trie les données en fonction du secteur d'activité recherché, les salariés pourront également comparer les branches professionnelles et orienter leurs recherches. Enfin, l'employeur a la possibilité de faire connaître un contact pour adresser une candidature.

Pour se rapprocher des 6%

Alors que la France compte 12 millions de personnes handicapées et que 80% des handicaps sont invisibles (cognitifs, sensoriels, maladies invalidantes chroniques, maladies psychiques...), un nombre important de salariés n'osent pas faire part de leur handicap. « En faisant connaître qu'elles sont ouvertes et engagées sur le sujet, les entreprises permettront à des talents en situation de handicap de frapper à leur porte et de libérer la parole lors du recrutement, ce qui leur permettra d'obtenir les adaptations nécessaires pour faciliter leur quotidien professionnel », a expliqué Sophie Cluzel. « D'un côté, il y a des personnes qui ne se déclarent pas car elles pensent que c'est un frein à leur carrière, de l'autre des employeurs qui disent 'je ne trouve pas de personnes en situation de handicap qui se déclarent' », explique-t-elle. Le taux de chômage des personnes handicapées a baissé en cinq ans de 19 à 14%, indique la secrétaire d'Etat, qui relève qu'il y a une « pénurie de recrutements sur beaucoup d'offres d'emplois, et que les personnes en situation de handicap sont un vrai vivier de compétences » (article en lien ci-dessous). Président de la société Septodont qui fournit du matériel de laboratoire, Olivier Schiller salue un outil qui guidera désormais « de nombreux chefs d'entreprises qui souhaiteraient se rapprocher des fameux 6% d'obligation d'emploi des personnes handicapées mais ne savaient pas comment s'y prendre ».

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.