Commission Culture et Handicap : quelles pistes pour 2024 ?

L'accès à la culture des personnes handicapées s'améliore ? Oui, mais... Les ministres du Handicap et de la Culture ont présidé la Commission nationale culture et handicap le 6 novembre 2023. 4 pistes de travail ont émergé.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Les deux ministres discutent avec des membres de l’Oiseau-Mouche.

Roubaix, le 6 novembre 2023. C'est sous un temps nordiste que Fadila Khattabi et Rima Abdul-Malak, respectivement ministre déléguée au Handicap et à la Culture, arrivent dans la ville aux mille cheminées. Elles ont rendez-vous au théâtre de l'Oiseau-Mouche. Cet établissement, unique en France, accueille depuis 1989 des comédiens en situation de handicap mental ou psychique. Un lieu bien choisi pour présider la Commission nationale annuelle Culture et Handicap. Objectif : améliorer l'accès à la culture, qui reste compliqué selon 52 % des personnes en situation de handicap (chiffre 2022). Mais c'est 9 % de moins qu'il y a cinq ans (Lire : Handicap et culture : entre progrès et freins persistants).

La Commission dans le sillage de la CNH

En avril 2023, Emmanuel Macron promettait lors de la CNH (Conférence nationale du handicap) de « former les équipes et accompagner les étudiants pour un enseignement supérieur culturel pleinement accessible et ouvert à tous », de « faciliter l'accès aux œuvres et aux lieux culturels pour les personnes handicapées » et de « développer l'emploi des personnes en situation de handicap dans les métiers de la culture ». En six mois, plusieurs projets ont vu le jour, ont rappelé les deux ministres, notamment l'acquisition d'équipements spécifiques (signalétique, audiodescription, boucles magnétiques…) dans plusieurs centres culturels et salles de concert en France.

Quatre pistes de travail pour 2024

Les membres de la commission ont annoncé engager de « nouvelles pistes de travail, suivies en sous-commission, pour les années 2023-2024 ». Elles souhaitent « améliorer l'information sur l'accessibilité des œuvres et contenus culturels », « lancer une expérimentation pour que le Centre national pour la création adaptée de Morlaix (Bretagne) puisse être un pôle de ressources pour l'accompagnement des artistes en situation de handicap en France », « lancer un chantier pour une plus grande accessibilité de l'information diffusée par les médias (presse écrite, audiovisuel, etc.) en prenant en compte l'ensemble des handicaps concernés et en lien avec les débats des Etats généraux de l'information » et « déployer une mission sur l'emploi des personnes handicapées dans les métiers de la culture ».

Les ministres ont également rappelé l'existence depuis 2018 du Fonds pour l'accessibilité des œuvres, semble-t-il encore en manque de visibilité. Depuis sa création, il a permis de soutenir 400 projets culturels en France, grâce à une dotation annuelle d'un million d'euros.  

© Twitter Fadila Khattabi

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.