Vaccin ouvert aux 16/17 ans avec certaines maladies graves

La vaccination contre la Covid-19 est désormais ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies qui leur font courir un "très haut risque de forme grave" : trisomie 21, mucoviscidose, cancer, certaines maladies rares...

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

"Les personnes de 16 et 17 ans souffrant d'une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 sont autorisées, à compter de ce jour, à se faire vacciner avec le vaccin Pfizer-BioNTech en centre de vaccination", est-il écrit dans une note de la Direction générale de la santé (DGS) transmise aux soignants, publiée le 6 mai 2021 sur son site internet et dont a d'abord fait état le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France. Seul le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé à ce stade pour les 16-17 ans. Jusqu'à présent, les seuls mineurs à qui la vaccination était ouverte étaient ceux âgés de 16 et 17 ans proches de personnes immunodéprimées.

Quelles pathologies ?

La liste des pathologies "à très haut risque de forme grave de Covid" avait précédemment été établie par les autorités sanitaires pour d'autres classes d'âge plus élevées. Elle comprend notamment les cancers en cours de traitement, les maladies rénales chroniques sévères, les transplantations d'organes, la mucoviscidose, la trisomie 21 ou certaines maladies rares (liste complète en lien ci-dessous). Au total, le nombre de majeurs concernés par ces pathologies est de 800 000.

Ces derniers jours, le gouvernement a élargi la liste des personnes éligibles à la vaccination, pour accélérer la campagne. Elle est ouverte depuis samedi aux 18-50 ans atteints de certaines comorbidités, mais une déclaration suffit et une prescription médicale n'est pas demandée. Le président Emmanuel Macron a indiqué le 30 avril que la vaccination serait ouverte à tous les majeurs sans condition à partir du 15 juin.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.