De Stratégie "autisme" à "TND" : pourquoi ce nouveau cap?

La Stratégie nationale autisme est élargie pour englober tous les troubles du neurodéveloppement. Un nouveau cap pour tenir compte de la diversité cognitive et mieux répondre aux problématiques des 17 % de Français concernés.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Des livres sur les TND

Dévoilée le 14 novembre 2023 par Emmanuel Macron en personne, la Stratégie nationale autisme change de nom et devient « Stratégie pour les troubles du neurodéveloppement : autisme, dys, TDAH, TDI ». Si cette nouvelle appellation inquiète les associations du champ de l'autisme qui redoutent une dilution de leurs intérêts, l'argument est le suivant, elle offre désormais une réponse à « un enjeu de santé publique à fort impact dans la société », selon la stratégie (Lire : La stratégie autisme devient TND : l'autisme à la marge?).

TND, c'est quoi ?

En effet, les troubles du neurodéveloppement (TND) concernent une personne sur six (soit 17 % de la population, contre 1 à 2 % pour l'autisme) avec des « répercussions à chaque étape de la vie ». Ils sont caractérisés par des difficultés significatives dans le développement des fonctions du cerveau, comme la socialisation, la communication, les apprentissages, la motricité, le raisonnement, explique la délégation interministérielle aux TND. Il s'agit par exemple des troubles du spectre de l'autisme (TSA), des troubles du développement intellectuel (TDI), du trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ils incluent aussi les multiples troubles dys, souvent détectés à l'entrée en primaire : troubles de l'apprentissage du langage écrit (dyslexie), du calcul (dyscalculie), du graphisme (dysgraphie), ainsi que les troubles du langage (dysphasie) et de la coordination (dyspraxie).

On observe par ailleurs que 50 % des personnes avec un TND en ont un second tandis que d'autres maladies associées sont fréquentes (épilepsie, troubles gastro-intestinaux, pathologies cardio-vasculaires, pathologies de la vision et de l'audition, troubles du sommeil, du comportement alimentaire, anxieux et dépression).

Tenir compte de la diversité cognitive

Pour le gouvernement, qui s'est appuyé sur « les données scientifiques les plus récentes », il était donc « désormais nécessaire de tenir compte de cette diversité cognitive qui, le plus souvent, constitue un handicap pour les personnes ». Cette stratégie détaille donc des « approches spécifiques par trouble », avec une plus large place accordée à l'autisme. En revanche, si une ventilation du budget est faite en fonction des engagements, par exemple 50 millions d'euros pour améliorer la recherche, 130 millions pour adapter la scolarité ou 225 millions pour garantir une solution à chaque personne, rien n'est précisé sur la répartition par trouble. La stratégie 2018-2022 avait atteint 543 millions ; l'enveloppe 2023-2027 est portée à 680 millions d'euros.

Extension au TND, pourquoi ?

L'extension de cette stratégie à l'ensemble des troubles du neurodéveloppement se matérialise par les mesures suivantes :

• Le programme d'accompagnement des étudiants autistes sera étendu à tous ceux avec un TND. Ils pourront ainsi bénéficier de prises de notes, de supports de cours, de contenus pédagogiques adaptés, d'un temps supplémentaire pour les examens ou encore d'un environnement sensibilisé à leur(s) trouble(s) (professeurs et personnels des Crous).
• A l'école, les enseignants auront des formations spécifiques pour adapter leur pédagogie à des élèves qui ont des modes de fonctionnement différents.
• Le diagnostic et l'accompagnement des personnes TDAH seront renforcés, avec notamment une prise en compte par les soignants en milieu pénitentiaire puisqu'environ 20 % de la population carcérale est concernée.
• Pour les élèves avec un TDI, les dispositifs de scolarisation seront adaptés selon la déficience (légère, moyenne, sévère) avec une scolarisation en classe ordinaire pour les premiers, dans un dispositif Ulis pour les seconds et dans une unité d'enseignement spécifique à l'école ordinaire avec un encadrement de professionnels pour les troisièmes.  

La stratégie TND 2023-2027 est à retrouver en ligne ici. Pour permettre aux personnes concernées de s'informer, une version en FALC (Facile à lire et à comprendre) d'une dizaine de pages est également disponible.

Pour découvrir toutes les mesures, consulter notre article : Stratégie TND 2023-2027 enfin dévoilée : tous les mesures!

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.