19 mannequins amputés aux Invalides : défilé hors normes

19 mannequins amputés, dont 2 hommes, défileront lors de la 2e édition du Phoenix alternative models, le 29 septembre 2021, aux Invalides, à Paris. Objectif : éradiquer les diktats de la mode et montrer qu'amputée peut rimer avec féminité.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Elles sont belles, élégantes, déterminées et amputées. Agathe, Marjorie, Charlotte et Clémence et quinze autres mannequins en situation de handicap, françaises et italiennes, défileront lors de la deuxième édition du Phoenix alternative models, organisée par Fabienne Pelosse, fondatrice de l'association Objectif sport adapté (OSA), le 29 septembre 2021, aux Invalides. Pour son 350e anniversaire, ce bâtiment militaire parisien revient origines et célèbre les corps différents. Deux hommes complèteront ce podium « hors normes » : Jean-François Montoya, ex militaire amputé fémoral d'une jambe et parrain de ce défilé, et Alessandro, para athlète italien. L'objectif : montrer que l'amputation n'est pas une « difformité ».

S'ouvrir à la différence

Comment accepter un corps différent ? C'est sur cette question que Fabienne Pelosse s'est penchée après avoir rencontré trop de femmes amputées qui, au-delà de la gestion médicale et de la souffrance physique, cessaient de vivre. « Assumer sa féminité, supporter son propre regard, celui des autres, celui de la société avec ses codes bien établis, se frayer un nouveau chemin, reprendre la main sur une vie installée en étant différente », encourage l'athlète, elle-même amputée tibiale depuis 2005. « Cela ne m'a jamais posé de problème de me mettre en short, de montrer ma prothèse mais j'ai noté, au fil des années, que cela restait très difficile pour de nombreuses femmes. Mon défi a été, et est toujours, d'influer le regard porté sur l'amputation. La reconstruction et/ou l'acceptation seraient moins lourdes si notre société était davantage ouverte sur la différence. Et cela vaut pour toutes les différences », poursuit-elle.

Une para athlète « modèle »

Fabienne Pelosse crée OSA en 2011 afin de lever des fonds pour participer au Raid amazone réservé aux sportives « valides ». Infatigable, elle se lance ensuite plusieurs défis sportifs (Raid La saharienne, course de snowboard adapté, etc.). Devenue coach depuis, elle intervient dans des établissements scolaires pour parler de la différence et pose, dès qu'elle en a l'occasion, tantôt en robe de soirée tantôt en lame de course, pour affirmer qu'amputation rime aussi avec féminité, haute couture et beauté. En 2018, alors qu'elle participe au trail Tot dret, soit 130 km dans la vallée d'Aoste, elle rencontre Romuald Desandré, documentariste, et Fabio Porliod, styliste. Quelques mois plus tard, le trio organise le premier défilé de mannequins amputées aux Invalides à l'occasion de la Fashion week de Paris. Et l'idée, qu'il jugeait complètement « folle » et « impensable » au départ, se pérennise et inspire. Le documentaire Comme un Phoenix qui renait de ses cendres (ci-contre) voit ainsi le jour à l'issue de l'évènement. Morale de l'histoire ? Les diktats de la mode, ça leur fait une belle jambe !

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.