Détresse psycho des jeunes : l'Education nationale mobilisée

Face à la Covid, la détresse psychologique des jeunes est en hausse. L'Education nationale invite donc les équipes éducatives, en 1ère ligne, à "renforcer leur vigilance". Elle promet également une "nouvelle impulsion" après les vacances d'hiver.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Depuis le début de la crise sanitaire le mal-être des jeunes, et notamment des adolescents, s'est accru (article en lien ci-dessous). Selon une étude Fondation Ramsay Santé parue en novembre 2020, les 15-25 ans s'accordent massivement pour dire qu'elle a aggravé la fragilité́ mentale de leur génération. La Covid-19 peut être une source de stress, voire de détresse, pour certains élèves. Pour d'autres, le repli sur la cellule familiale a pu renforcer le sentiment d'isolement, réduire les relations sociales ou les exposer à des faits de maltraitance.

Personnels de l'Education nationale en 1ère ligne

« Les personnels de l'Education nationale sont en première ligne pour repérer, orienter et prendre en charge les élèves qui se trouvent dans des situations à risque », remarque le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. Pour faire face à cette situation, il annonce le 17 février 2021 la publication d'une circulaire pour permettre d'améliorer le repérage, l'orientation et de la prise en charge des élèves « anxieux, en détresse psychologique ou en danger ». Elle invite les équipes éducatives à « renforcer leur vigilance » et s'accompagne de ressources mises à leur disposition pour mieux repérer et prévenir ces situations. 

Nouvelle impulsion à la rentrée des vacances

Dès la rentrée des vacances d'hiver, le gouvernement promet que les écoles, les collèges et les lycées « donneront une nouvelle impulsion à cette stratégie de prévention, qui doit impliquer l'ensemble de la communauté scolaire ». L'information relative à la campagne 119 Allô Enfance en danger sera renforcée www.allo119.gouv.fr/. Les établissements pourront également s'appuyer sur des outils élaborés par des pédopsychiatres de l'hôpital Robert Debré à retrouver sur : www.eduscol.education.fr/2681/crise-sanitaire-accompagnement-psychologique-des-eleves

Un chèque psy

Rappelons que le 15 janvier 2021, le gouvernement annonçait la création d'un « chèque-psy », qui permet aux étudiants de consulter des psychologues en ville, conventionnés, sans avance de frais (article en lien ci-dessous). Selon l'Elysée, il devrait être proposé dès le 1er février 2021. « Lorsqu'un mal-être s'installe, il ne doit y avoir aucun tabou à tirer la sonnette d'alarme », a twitté Emmanuel Macron.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.