Vivre à l'aveugle : le défi proposé à des personnalités

Se bander les yeux pour comprendre les difficultés rencontrées par les personnes déficientes visuelles au quotidien, c'est l'expérience que propose la Fédération des aveugles de France à plusieurs personnalités françaises. #essayezpourvoir !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Etre aveugle ? « Essayez pour voir ! » La Fédération des aveugles de France propose à des personnalités du monde politique, économique, médiatique, culturel ou encore sportif de se bander les yeux. L'objectif : les mettre en situation de cécité dans leurs activités quotidiennes pour constater les « nombreuses inadaptations » rencontrées par les personnes déficientes visuelles. Pour « voir » ce que ça donne, rendez-vous sur Twitter avec le #essayezpourvoir.

Un enjeu collectif

« Mon souhait pour 2020 ? Faire avancer la situation des aveugles, en France, encore et toujours. Nous sommes encore trop loin du compte pour se montrer satisfaits. Nos revendications sont nombreuses pour arriver à une certaine égalité des chances », explique Vincent Michel, le président de l'association. Il espère ainsi donner une place au handicap visuel dans les débats, à quelques semaines des élections municipales. Animée par la même ambition, l'Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev) a publié une vidéo intitulée « Le parcours du malvoyant » qui invite les internautes à se glisser dans la peau d'un jeune homme déficient visuel souhaitant se rendre à un entretien d'embauche (article en lien ci-dessous). Une femme qui le bouscule car elle a le nez sur son téléphone, des poubelles, des travaux, des trottinettes électriques... Les obstacles sont nombreux. Son credo : « Passons ensemble au niveau supérieur : civisme, bienveillance, inclusion ».

Dans la même veine, Joachim, un enfant malvoyant de 5 ans, a lancé un défi au maire de Metz, Dominique Gros : traverser la ville les yeux bandés, avec pour seul repère une canne blanche. Un parcours semé d'embûches qui a permis à l'élu de prendre conscience du manque d'accessibilité, qui relève de la mairie, et des incivilités exercées par les commerçants et les passants. En deux mots : tous concernés !

Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.