Etudiant en soins infirmiers, une prime Covid exceptionnelle

Le gouvernement annonce une indemnisation des étudiants en soins infirmiers mobilisés dans la lutte contre la Covid-19, pour atteindre 136,5 euros par semaine. Olivier Véran entend ainsi "valoriser leur engagement dans cette période difficile".

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Une indemnité exceptionnelle pour les étudiants en soins infirmiers de 2ème et 3ème années mobilisés durant leurs stages et intervenant en renfort sur des missions d'aide-soignant dans la lutte contre la Covid-19 dans les établissements de santé et médico-sociaux, c'est l'annonce faite le 10 novembre 2020 par Olivier Véran, ministre de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur. Ce complément des indemnités de stage durant la période de l'état d'urgence sanitaire sera  de  98,5 euros par semaine pour les étudiants de 2e année et 86,5 euros en 3e ; en temps ordinaire cette indemnité est respectivement de 40 euros en 2e année et 50 en 3e. Son montant total s'élèvera alors à 136,5 euros par semaine de mobilisation, soit environ 550 euros sur un mois.

20 millions d'euros mobilisés

Cette mesure est mise en place dès maintenant par les Agences régionales de santé (ARS), l'arrêté ayant été publié le 10 novembre ; elle doit être versée avant la fin de l'année. Vingt millions d'euros sont ainsi mobilisés. « Notre système de santé fait à nouveau face à une pression épidémique exceptionnelle qui nécessite la mobilisation de toutes ses forces », a déclaré Olivier Véran, insistant sur le « rôle précieux » des étudiants en soins infirmiers dans la prise en charge des patients, qu'ils soient ou non infectés par la Covid-19. En effet, de nombreux stagiaires avaient été réaffectés dans l'urgence sur des missions Covid.

Une revalorisation des stages au 1er janvier 2021

Cette indemnité vient compléter une autre décision, la revalorisation des indemnités de stage pour les étudiants en soins infirmiers, en masso-kinésithérapie, manipulateurs en électroradiologie médicale et ergothérapie à hauteur de 20 %, qui interviendra au 1er janvier 2021. Lors du Ségur de la santé, Olivier Véran faisant face à la grogne des principales organisations représentatives des étudiants paramédicaux, ces oubliés de la crise, s'y était engagé.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.