Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap

Fiphfp : léger recul des agents handicapés en 2021

5,44 % contre 5,58 % un an auparavant ! Le nombre d'agents publics en situation de handicap a légèrement reculé en 2021, en raison de nombreux départs à la retraite mais aussi de nouveaux modes de calcul, fait valoir le Fiphfp.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

En 2021, les trois versants de la fonction publique comptaient 255 859 agents bénéficiaires de l'obligation d'emploi (5,44 % de l'effectif total), contre 261 318 l'année précédente (5,58%), a indiqué le 24 mars 2022 le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Fiphfp) dans la fonction publique. La loi fixe aux employeurs publics qui salarient au moins 20 agents une obligation d'emploi de 6% de personnes handicapées. Ceux qui échouent à atteindre ce seuil doivent verser une contribution au Fonds pour l'insertion.

Disparités selon les Fonctions publiques

Là où le taux d'emploi d'agents handicapés est resté quasiment stable dans le versant territorial, il a plongé dans la fonction publique d'Etat, passant de 4,67 % à 4,4 %. Au sein de l'Education nationale, "il y a eu près de 1 900 départs en retraite de personnes en obligation d'emploi", a souligné Marc Desjardins, directeur du Fiphfp. Un "facteur technique" a également joué dans cette baisse de la proportion d'agents de l'Etat en situation de handicap, a-t-il ajouté. Sur un an, le ministère de l'Intérieur a ainsi perdu près de 5 000 bénéficiaires de l'obligation d'emploi (BOE), une régression notamment due à une réforme de la méthode de comptabilisation des agents en situation de handicap. Tous versants confondus, "aujourd'hui, environ un tiers des BOE ont 56 ans et plus. On va probablement assister à des départs à la retraites massifs dans les prochaines années et ce phénomène se traduira potentiellement par un recul du taux d'emploi", a averti Marc Desjardins.Dans la fonction publique hospitalière, le nombre de BOE a progressé en 2021 mais moins rapidement que l'effectif total du versant. En conséquence, la proportion d'agents handicapés est passée de 5,54% en 2020 à 5,48% un an plus tard.


Une majorité de femmes

Malgré le recul du nombre d'agents publics handicapés en 2021, leur présence dans l'emploi public continue à augmenter tendanciellement et demeure nettement supérieure à celle constatée dans le secteur privé. A l'échelle de l'ensemble de la fonction publique, les femmes représentent les deux tiers des agents en situation de handicap (66%). "Ça a beaucoup évolué dans le temps, en 2008 on était plus ou moins à 50/50" entre les hommes et les femmes, a relevé Marc Desjardins. En matière de rémunérations, près de six agents handicapés sur dix (58%) appartiennent à la catégorie C de la fonction publique, la moins bien rétribuée. Mais, dans le même temps, la proportion de BOE en catégorie A continue de progresser, à 19% en 2021 contre 16% en 2020 et seulement 5% en 2009.


Embellie financière

Enfin, sur le plan financier, le Fiphfp a connu une embellie en 2021, dopé par les contributions des employeurs publics échouant à atteindre le taux d'emploi de 6% pour les personnes handicapées. "Après six années consécutives durant lesquelles le montant des contributions des employeurs publics était inférieur aux charges d'intervention du Fonds, la tendance s'est inversée depuis 2019. En 2021, l'écart se creuse un peu plus, avec des contributions supérieures de près de 33 millions d'euros par rapport aux dépenses d'intervention", est-il détaillé dans le rapport annuel. Le Fonds a ainsi touché 138,2 millions d'euros de contributions et déboursé 105,2 millions en dépenses d'intervention.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.