Toulouse : des gilets jaunes handicapés bloquent l'aéroport

Plusieurs dizaines de "gilets jaunes", dont des personnes en fauteuil roulant, ont mené le 4 mars 2019 une action de blocage à l'entrée de la zone de fret de l'aéroport de Toulouse-Blagnac pour protester contre la loi Elan et l'évasion fiscale.

5 mars 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Le 4 mars 2019 dans l'après-midi, des sympathisants et militants de l'association toulousaine Handi-social ont, lors d'une opération intitulée "CAC 40 voleurs", installé plusieurs barrages à l'entrée de la zone de fret. Une action qui visait à perturber l'activité de la société Worldwide Flight Services, un groupe "spécialisé dans la manutention de fret aérien et l'assistance technique au sol", ont-ils précisé dans un communiqué. "Par des blocages économiques répétés, nous comptons mettre la pression au gouvernement, par l'intermédiaire de ces groupes (du CAC 40)" indique sur son compte twitter la présidente de l'association Handi-social, Odile Maurin, qui milite pour "un changement radical de société" et une redistribution des richesses "pour contribuer au bien commun", a-t-elle précisé.

Contre la loi Elan

Cette activiste, qui se déplace en fauteuil électrique, a mené ces derniers mois plusieurs actions de protestation contre la loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique) alors que le texte était encore en discussion : en août, elle a notamment organisé le blocage d'un convoi de pièces de l'Airbus A380, en octobre le blocage d'un TGV, et en novembre l'enfarinage d'un député En Marche (articles en lien ci-dessous). La loi Elan du 23 novembre 2018 prévoit notamment le passage de 100% à 20% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve, les 80% restants sont destinés à être "évolutifs", c'est-à-dire rendus accessibles à l'issue de travaux simples. Une modalité que dénonce Odile Maurin, y voyant "un recul inacceptable".

Courant décembre, les militants de cette association toulousaine de défense des droits des personnes en situation de handicap ont rejoint le mouvement des "gilets jaunes" et participent régulièrement aux manifestations du samedi dans la ville rose.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.