Nouveau trucretrouvez des milliers d'offres d'emploi sur Hello Handicap Nouveau trucretrouvez des milliers d'offres d'emploi sur Hello Handicap Nouveau trucretrouvez des milliers d'offres d'emploi sur Hello Handicap

Handicap : un départ plus tardif à la retraite

Les personnes handicapées prendraient leur retraite plus tardivement que les autres, en moyenne à 62,7 ans (contre 62,4). Chiffre d'autant plus surprenant que certains dispositifs liés à l'état de santé permettent de partir avant l'âge légal.

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Contre toute attente, en 2020, comme c'était déjà le cas en 2018, les personnes considérées comme handicapées, c'est à dire fortement limitées dans les activités de la vie quotidienne, liquident leur retraite un peu plus tardivement que celles sans incapacité : 62,7 ans contre 62,4 ans. C'est l'estimation faite par la Drees, rendue publique le 24 août 2021.

Moins de départs anticipés

Pour quelle raison ? Les départs anticipés à la retraite continuent de bénéficier davantage aux personnes sans incapacité, notamment dans le cas du dispositif longues carrières mis en place en 2003. En 2020, 34 % de ces dernières sont déjà retraitées dans l'année qui précède l'âge légal minimal légal, contre seulement 17 % des personnes handicapées. Ce chiffre est d'autant surprenant que certains dispositifs liés à l'état de santé permettent de partir avant l'âge légal. Par exemple, les personnes en situation de handicap peuvent obtenir leur retraite à taux plein à partir de 55 ans même si cela suppose certaines conditions : durée d'assurance cotisée et validée et un taux d'incapacité au moins égal à 50%.

Par ailleurs, les personnes handicapées sont nettement moins souvent en emploi à l'approche de la retraite. À 61 ans, c'est-à-dire juste avant l'âge légal minimal de départ à la retraite, 16 % sont en emploi en 2020, contre 53 % parmi celles non handicapées. Elles passent donc en moyenne davantage d'années sans emploi ni retraite après 50 ans (8,5 années contre 1,8 an). « Cet écart s'est accru depuis 2013, sous l'effet de la réforme des retraites de 2010, mais il reste stable entre 2018 et 2020 », constate la Drees.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.