vitalliance recrute sur Hello handicap !
vitalliance recrute sur Hello handicap !
vitalliance recrute sur Hello handicap !

Handicap: le numérique, vivier d'emplois... sous conditions!

85 000 offres à pourvoir dans le numérique. Ce secteur en évolution peut représenter un booster d'emploi pour les personnes handicapées... A condition de favoriser son accessibilité et de former davantage. C'est le message de la SEEPH 2023.

• Par

« Quand on regarde le secteur du numérique, on se prend à rêver. » En 2023, 85 000 offres d'emploi sont non pourvues dans ce domaine. D'ici 2027, 230 000 postes seront disponibles, avec des conditions de travail attractives (plus de 93 % de CDI). Dans ce contexte, « la transition numérique représente-t-elle un accélérateur pour l'emploi des personnes en situation de handicap ? », dont le taux de chômage reste près de deux fois supérieur à celui de la population générale (12 % contre 7 %). C'est le thème de la 27e Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (SEEPH), organisée du 20 au 26 novembre 2023 (Lire : SEEPH 2023 : la transition numérique, booster d'emploi?) par Ladapt, l'Agefiph et le Fiphfp (fonds pour l'insertion professionnelle dans le privé et le public).

Dossier de presse inaccessible, un comble ?

Ça commence par une boulette... « Epoque formidable. Le thème de la SEEPH ? La transition numérique, un levier ? Hic : le dossier de presse est un page à page tout en images. Inaccessible avec un lecteur d'écran », déplore Sophie Massieu, journaliste non-voyante sur X. « Pour bien faire nous avons voulu faire un format digital innovant. Nous le retirons et ne referons plus cette erreur » (sic), répond Florent Chapel, qui gère la communication de l'évènement.

Adapter les outils et les environnements de travail

Les organisateurs sont unanimes : ce secteur, à la fois en évolution et en tension, est une opportunité. « Plus permissifs dans leurs approches organisationnelles, les métiers du numérique s'adaptent à tout type de profils et de handicaps. En effet, ils permettent la mise en place du télétravail, un aménagement de poste, une gestion des tâches plus flexible et une accélération de l'accessibilité universelle », constatent les trois associations. « Le numérique peut aussi être générateur d'emplois dans l'économie circulaire, complète Bruno Pollez, directeur de Ladapt. Beaucoup d'Esat (Etablissements et services d'aide par le travail) travaillent à la déconstruction des ordinateurs par exemple ».

Une campagne sur les contradictions de la technologie

« Alors que le numérique accélère tout, pourquoi certains recruteurs freinent-ils à l'idée de m'embaucher ? » « Si l'intelligence artificielle multiplie les opportunités, pourquoi mon handicap divise-t-il de moitié mes perspectives d'emploi ? », interroge Ladapt, via sa campagne SEEPH 2023 qui questionne sur une contradiction : la technologie ouvre toutes les portes mais ne permet pas aux personnes handicapées d'ouvrir celles des entreprises. En effet, selon une étude* de novembre 2022, une entreprise sur trois n'embauche pas ces salariés. Les première images du film de la campagne ont été réalisées grâce à l'intelligence artificielle, « un moyen de montrer jusque dans la forme que les nouvelles technologies ouvrent le champ des possibles », selon Ladapt.

Plus de formation et d'outils de compensation

Alors comment faire du numérique « un outil utile et non une barrière infranchissable » ? En formant davantage aux métiers du secteur et en accélérant la création d'outils de compensation de plus en plus performants. En effet, alors que les personnes en situation de handicap ont généralement un niveau d'études inférieur à celui de la population générale, de nombreux emplois dans le numérique requièrent un haut niveau de formation (Bac +2). « Mais des tas d'autres ne nécessitent pas de diplôme. Il suffit d'avoir une appétence pour le sujet », estime Christophe Roth. Selon lui, c'est la force de ce secteur d'avenir, qui recrute des profils sans bac et d'autres avec un bac +12 pour les ingénieurs qui planchent sur l'intelligence artificielle par exemple.

Lutter contre l'illectronisme

Le hic, c'est que les emplois nécessitant un niveau d'études moins élevé restent difficiles d'accès pour les personnes qui peinent à utiliser les outils informatiques ou sont dépourvues des qualifications de base. Pour changer la donne, « il est essentiel de lutter contre l'illectronisme », incitent les associations. Ladapt Est a mis en place une formation « Passerelle numérique » avec mise à niveau des compétences et découverte des outils numérique en six mois. De son côté, l'Agefiph propose, via son programme THalent Digital, un accompagnement vers les métiers du numérique à destination des personnes ayant eu un accident de parcours.

Un webinaire le 22 novembre

Le 22 novembre 2023, de 14h30 à 16h, Ladapt et la Fundación Once (association espagnole) organisent le webinaire « Former les personnes en situation de handicap au numérique : perspectives européennes », sur inscription. Des experts européens aborderont les opportunités et les risques liés à la digitalisation du travail et mettront en avant des pratiques européennes innovantes. Des clés pour atteindre le taux de 5 % de chômage chez les personnes handicapées visé par la France ?

* de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) et du ministère du Travail

Les affiches de la campagne de communication de Ladapt.
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.