Viol sur personnes handicapées : un moniteur mis en examen

Un salarié d'un centre d'aide par le travail dans le 93 est mis en examen pour viols sur personnes handicapées. L'établissement avait signalé des "faits de maltraitance". Il a été placé en détention.

1 octobre 2016 • Par

Thèmes :

Illustration article

Un homme de 39 ans, moniteur dans un établissement d'aide par le travail (Esat) d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a été mis en examen et placé en détention provisoire le 30 septembre 2016 pour viols et actes de torture sur des résidents handicapés, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. Il avait été interpellé quatre jours auparavant après l'ouverture d'une enquête préliminaire par la justice, a précisé le parquet confirmant une information du Parisien.

L'établissement avait signalé des "faits de maltraitance" sur des personnes souffrant de handicap léger. "Une dizaine de personnes, hommes et femmes, ont été entendues. Elles ont décrit des faits de viols, de sévices sexuels, d'agressions sexuelles et de violences", a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Le moniteur a été présenté à un juge, qui a décidé sa mise en examen et son placement en détention provisoire pour viols, actes de torture et de barbarie et agressions sexuelles sur personnes vulnérables.

L'établissement d'aide par le travail d'Aulnay-sous-Bois est ouvert depuis 1980 et accueille 117 personnes reconnues travailleurs handicapés, selon son site internet.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.