Hanouna : le clip "fou" qui n'est pas du goût de tous

Une bande de fous ! La bande annonce 2016 de l'émission "Touche pas à mon poste" n'est pas du goût de 2 associations de personnes avec un handicap psychique qui dénoncent des clichés stigmatisants et appellent Cyril Hanouna à revoir son diagnostic.

7 septembre 2016 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires6 Réagissez à cet article

Décor blanc d'hôpital psychiatrique. Des hommes, des femmes, les yeux rougis et cernés, hagards, l'un en camisole de force, l'autre les cheveux en bataille. Le psychiatre (Cyril Hanouna) apparaît, quant à lui, totalement dépassé par la situation. Ce sont les chroniqueurs de l'émission Touche pas à mon poste ! qui s'en donnent à cœur joie dans le rôle de "fous furieux". Une bande annonce qui donne le ton de la rentrée 2016 pour cette émission diffusée sur C8 (anciennement D8) mais qui n'est pas du goût de certains, et notamment de deux associations de personnes avec un handicap psychique qui militent sans relâche pour tenter de briser d'inoxydables stéréotypes. Et, là, elles se disent gâtées...

Une succession de clichés dépassés

La première, c'est l'Unafam ; l'autre Clubhouse France, créée en 2010 pour lutter contre l'isolement, faciliter l'insertion socio-professionnelle et participer à destigmatiser les troubles psychiques grâce au modèle de lieu d'entraide innovant. Toutes deux regrettent que cette vidéo, qualifiée d'humoristique, ne présente qu'une succession de clichés dépassés. Elles se sont donc fendues d'un communiqué commun pour dire leur désarroi, avec l'espoir d'interpeler Cyril Hanouna, trublion en chef de cette émission particulièrement populaire. "Ce pastiche a en effet réellement affecté certains de nos membres, explique Lucie Caubel, administratrice de Clubhouse France. L'un d'entre eux, qui tient pourtant un site non dénué d'humour, "Comme des fous", a même mis une pétition en ligne pour exiger son retrait.".

Pas de censure, appel au dialogue

De leur côté, les deux associations ne souhaitent pas censurer ce clip mais appellent l'équipe de Touche pas à mon poste ! à mettre sa créativité débridée au service des personnes touchées par des troubles psychiques, pour éviter qu'elles ne continuent à subir la double peine : la maladie et le "regard pourri", selon Lucie, que le grand public porte sur elles. "Quand ce ne sont pas comme des tueurs en série, on les présente en débiles profonds, poursuit-elle. Mais ça ne ressemble vraiment en rien à cela les troubles psychiques. Nos membres sont les premiers à rire d'eux-mêmes et l'humour ne leur fait pas peur ; par contre, ce type de stigmatisation est usant et blessant. Nous souhaiterions donc profiter de la situation pour encourager cette chaîne à réfléchir à ce sujet. "

Pourquoi pas un film source d'espoir ?

Rappelons qu'une personne sur cinq souffre de troubles psychiques aujourd'hui en France. "Les peurs induites par cette méconnaissance sont souvent aussi dévastatrices que les maladies elles-mêmes alors que des solutions d'accompagnement et de réinsertion humaines et dignes existent, écrivent les deux associations dans leur communiqué". L'Unafam et Clubhouse France ont décidé d'alerter les medias, les ministères concernés et le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Favorables au dialogue, elles espèrent surtout que Cyril Hanouna répondra à leur invitation : réaliser un film source d'espoir pour faire changer le regard posé sur les malades psychiques et leur entourage, en s'appuyant sur l'expertise de ceux qui se mobilisent au quotidien. Selon elles, cette vidéo pourrait être dévoilée sur les chaînes du groupe Canal Plus et les réseaux sociaux à l'occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le 10 octobre 2016. Et d'encourager : "Les médias ont un rôle à jouer pour briser les tabous. Monsieur Hanouna, relevez le défi !"

Illustration article Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires6 Réagissez à cet article

Thèmes :

6 commentaires






Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.