vitalliance recrute sur Hello handicap !
vitalliance recrute sur Hello handicap !
vitalliance recrute sur Hello handicap !

Kelyan, autiste, mort en 2021 : 3 personnes aux assises

2 hommes et 1 femme de 24 à 35 ans vont être renvoyés aux assises afin d'être jugés pour le décès, en 2021 à Paris, de Kelyan, un jeune homme autiste de 22 ans. Ils encourent la perpétuité pour vol avec violence ayant entraîné la mort.

• Par
Illustration article Kelyan, autiste, mort en 2021 : 3 personnes aux assises

Le 8 juillet 2021 au soir, le corps de Kelyan Nsan Nwet, disparu depuis quatre jours, est retrouvé allongé sur le dos, vêtu seulement d'un t-shirt et d'un caleçon, sans traces de violences, dans un cabanon de fortune sous le métro aérien au niveau de la station Jaurès, à Paris, où sont regroupés des marginaux toxicomanes. Ce jeune homme de 22 ans présentait également un handicap mental dû au syndrome de Wiedemann Steiner et n'était pas autonome.

2 hommes et 1 femme encourent la perpétuité

L'enquête a permis d'obtenir rapidement plusieurs témoignages mettant en cause deux toxicomanes sans domicile fixe qui auraient étranglé le jeune homme pour lui "voler l'argent qu'ils supposaient que la victime détenait", d'après l'ordonnance de mise en accusation dont l'AFP a eu connaissance. Deux hommes et une femme, arrêtés moins de deux semaines après la découverte du corps, seront jugés aux assises pour "vol avec violence ayant entraîné la mort de la victime". Les deux premiers, en détention provisoire, sont en état de récidive légale car déjà connus pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Tous trois encourent la perpétuité pour cette infraction criminelle.

Manque de réactivité pour les recherches ?

Environ 200 personnes, des habitants du quartier, avaient pris part, en juillet 2021, à une marche blanche en hommage à la victime. La famille du jeune homme avait déploré le manque de réactivité de la police après le signalement de sa disparition . "Si les policiers s'étaient mobilisés dès le départ, on l'aurait peut-être sauvé", a redit le père de la victime, le 5 mai 2023 au Parisien.

Alors que des recours ont été intentés par la défense, "nous craignons légitiment l'allongement du délai procédural", a réagi Me Jennifer Madar, avocate de la famille, sollicitée par l'AFP. "La famille de Kelyan a besoin de l'issue judiciaire que représente une audience devant la cour d'assises", a-t-elle ajouté.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2024) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.