L'Ordre des médecins s'engage pour ses patients handicapés?

Améliorer la prise en charge des patients en situation de handicap, c'est l'enjeu de la commission handicap, créée par le Conseil national de l'ordre des médecins en 2023. Un an plus tard, il déclare renforcer son implication via plusieurs actions.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Un médecin face à une patiente en fauteuil roulant.

En 2022, 18 % des personnes en situation de handicap ont dû renoncer aux soins. Comment améliorer leur prise en charge ? Quelles solutions pour un parcours médical plus adapté ? « Cette responsabilité relève d'une volonté collective », estime le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom).

Création d'une commission handicap

C'est ainsi qu'il créée, en février 2023, une « commission handicap », dont la mission première est « d'interagir avec le monde du handicap » et d'accompagner les médecins afin de favoriser l'accès aux soins de leurs patients avec des besoins spécifiques. En 2024, il assure « renforcer son implication ».

Développer les partenariats

Un an après ce lancement, le Cnom souhaite développer les partenariats existants, notamment avec les associations Handidactique, APF France handicap ou encore Coactis santé -qui produisent des contenus pour aiguiller les patients mais aussi les médecins-, et « initier d'autres rencontres afin de mutualiser les informations à transmettre aux confrères ».

Mutualiser des info accessibles

Autre chantier en cours : « rendre accessible toutes informations utiles à l'ensemble des médecins », dont le baromètre Handifaction. Cet outil d'évaluation en temps réel permet aux patients en situation de handicap et à leurs aidants de compléter un questionnaire après chaque visite médicale. Objectif ? Améliorer la collecte de données sur le handicap, aider les acteurs impliqués à mieux comprendre les besoins des patients et impliquer ces derniers dans la défense de leurs intérêts.

Appliquer les 12 recommandations de la Charte Romain Jacob

Pour consolider son engagement, le Cnom a également renouvelé la signature de la Charte Romain Jacob, éditée en juin 2015, pour (enfin) mettre en action les douze grands principes qu'elle défend : exprimer les besoins, coordonner le parcours de santé, valoriser l'image que la personne en situation de handicap perçoit d'elle-même... Les signataires s'engagent notamment à promouvoir la sensibilisation de l'ensemble des acteurs du soin et de l'accompagnement aux personnes handicapées et à les fédérer. Ils soulignent également « l'urgence actuelle » de répondre aux attentes des professionnels qui restent « très démunis » face au manque de formation, de moyens et de prise en charge de ces patients. Autre directive : diffuser les « initiatives réussies » ayant permis d'améliorer cette accessibilité en milieu hospitalier, en institution comme en milieu ordinaire.

Un défi majeur percuté par plusieurs facteurs

Enfin, le Cnom insiste sur la nécessité d'accompagner les médecins en situation de handicap face aux difficultés qu'ils peuvent rencontrer dans le cadre de leur exercice professionnel.

« L'accès aux soins pour tous est un défi majeur de santé publique qui doit prendre en compte plusieurs facteurs, comme les difficultés démographiques actuelles des professionnels de santé, les pénuries médicamenteuses qui se succèdent et les épidémies qui ne devraient cesser de croitre à l'avenir », expliquent les membres du Cnom. Les médecins se disent toutefois « sensibilisés depuis toujours à cette problématique et conscients de la nécessaire amélioration des moyens à mettre en œuvre ».

© Stocklib / Subin pumsom

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.