Lozère : le département où l'on verse le plus d'AAH

C'est en Lozère, pourtant le département le moins peuplé de France, que l'on dénombre le plus de bénéficiaires de l'Allocation adulte handicapé. Pas un hasard ! On a longtemps tenu les "enfants anormaux" à l'écart de la société.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Quel est le département le moins peuplé de France ? La Lozère, avec seulement 76 520 habitants. Quel est le département où l'on trouve le plus grand nombre de bénéficiaires de l'AAH (Allocation adulte handicapé) ? La Lozère.

Un accueil massif

Ses bénéficiaires représentaient 6,8 % de la population âgée de 20 à 64 ans en Lozère, fin 2018. Pour expliquer cette particularité, l'Insee fait d'abord remarquer que « les allocataires de l'AAH sont relativement plus nombreux dans les départements âgés, ruraux et pauvres ». Mais pas que… Ce « « record » est surtout dû à la part importante d'établissements médico-sociaux implantés historiquement sur ce territoire », explique les responsables du Plan régional d'insertion des travailleurs handicapés d'Occitanie (Prith) ; son tableau de bord publié en janvier 2021 offre un panorama complet de la situation des personnes handicapées dans la région (en lien ci-dessous). La Lozère compte, notamment, le plus d'Etablissements et services d'aide par le travail (Esat), avec un taux de 15 places pour 1 000 habitants, la moyenne nationale, dans laquelle se situe l'Occitanie, étant de 3,6 places pour 1 000 habitants. Les hommes représentent 57,3 % des bénéficiaires de l'AAH en Lozère, contre 51,6 % en Occitanie. Au total, sur les 25 départements où la proportion de bénéficiaires de l'AAH est la plus élevée, 9 se situent en Occitanie.

Refuge des « enfants anormaux »

Le département précise sur son site que « la Lozère est une terre d'accueil pour les personnes en situation de handicap » et le handicap demeure parmi ses premiers employeurs. Selon le media La Croix, « la lointaine Lozère constituait, au milieu du XXe siècle, le lieu idéal pour élever les 'enfants anormaux' à l'abri des regards incompréhensifs de la société. Refuge pour les protestants, les résistants et les juifs, la Lozère en fut un aussi pour les personnes handicapées ». Depuis, en France, le tout établissement se fissure au profit d'habitats plus inclusifs, dans de petites unités, au cœur des villes (article en lien ci-dessous). Une manière d'en finir avec cette ségrégation qui fit un temps la fortune des campagnes reculées ?

© Instagram Lozeretourisme

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.