Malakoff Humanis poursuit son soutien au sport adapté

Malakoff Humanis renouvelle son partenariat avec le sport adapté jusqu'en 2024. Objectif ? Permettre aux personnes avec un handicap intellectuel de s'épanouir par le sport. Et pourquoi pas ramener des médailles des Jeux ?

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Malakoff Humanis annonce qu'il renouvelle, jusqu'en 2024, son partenariat avec la Fédération française du sport adapté (FFSA). Cette dernière, qui compte plus de 65 000 licenciés, vise à encourager la pratique sportive des personnes en situation de handicap mental ou psychique et promouvoir le sport santé. Objectif ? « Changer le regard sur le handicap grâce au sport, vecteur d'intégration sociale », selon le groupe de protection sociale particulièrement engagé dans ce domaine et fidèle à cette fédération depuis 2013.

3 ans pour agir

Trois ans de plus pour agir, notamment dans les établissements médico-sociaux à l'occasion des journées « sport pour tous » qui permettent la découverte d'activités ludiques et sportives encadrées, intégrant notamment un dispositif spécifique « sport et autisme ». Des opérations de soutien seront également élaborées avec le Centre national d'accompagnement éducatif, social et professionnel des sportifs de haut niveau de la FFSA pour offrir aux athlètes des bilans de compétences ou encore la recherche de futurs employeurs sur tout le territoire, mais aussi leur apporter un soutien médical dans la perspective des Global Games 2023. Ces Jeux mondiaux dédiés aux athlètes déficients intellectuels, autistes et avec trisomie 21 auront lieu à Vichy (Auvergne) en 2023, tout juste un an avant les Jeux de Paris 2024.

5 athlètes en lice à Tokyo

Malakoff Humanis a la particularité de ne soutenir « que » des athlètes en situation de handicap ; il a également une autre corde à son arc via le handisport dédié aux sportifs avec un handicap physique. Au total, 23 ont été accompagnés depuis 2009. En 2013, le groupe crée une team dédié qui compte aujourd'hui douze membres dont cinq ont été sélectionnés pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Trois d'entre eux ont déjà glané une médaille : Alex Portal en natation, Lucas Créange en tennis de table et Mandy François-Elie en athlétisme (toutes les médailles françaises dans l'article en lien ci-dessous). Nantenin Keita et Angelina Lanza doivent encore toutes deux entrer sur la piste en athlétisme…

© FFSA

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.