Contrôle dans le métro : un passager handicapé décède

A Marseille, une information judiciaire a été ouverte après la mort d'un passager avec un handicap mental lors d'un contrôle de billet. Ce drame relance la question de la méconnaissance de certains handicaps non visibles par les forces de l'ordre.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Un homme de 37 ans, handicapé mental, est décédé lors d'un contrôle de billet le 22 septembre dans le métro à Marseille. Appelés en renfort, les policiers ont constaté que l'homme était "inerte" alors qu'ils tentaient de le menotter. Pris en charge par les pompiers, Saïd M'Hadi était décédé "malgré une longue tentative de réanimation", victime d'"un syndrome asphyxique de mécanisme indéterminé au temps de l'autopsie".

Un homme tranquille ou virulent ?

Avec un handicap mental (à 80%), Saïd M'Hadi vivait chez sa mère à Marseille depuis le premier confinement. Originaire de Bastia, en Corse, il était arrivé sur le continent afin de pouvoir bénéficier de soins plus adaptés. Selon le premier communiqué du parquet, Saïd M'Hadi, décrit comme "agité, virulent et violent", aurait "tenté de se soustraire au contrôle" des agents de la RTM, la Régie des transports métropolitains, qui auraient alors "amené au sol" l'homme d'1m82 pour quelque 100 kg, pour le maîtriser. Néanmoins, au centre de l'Eveil à Bastia, qui accompagne les personnes en situation de handicap mental et où Saïd M'Hadi a été suivi de 2004 à 2016, on parle d'un homme "tranquille, affable, et d'une grande vulnérabilité", rapporte France 3-régions. Là-bas, le trentenaire travaillait notamment dans les ateliers d'espaces verts et de menuiseries, et maniait donc des outils qui ne sont confiés "qu'aux personnes qui ne peuvent faire acte de violence quelconque et qui sont inoffensives", poursuit France 3. "Saïd est mort pour un ticket de métro", a dénoncé Khadija M'Hadi, sa sœur aînée, décrivant son frère comme quelqu'un de "doux et pacifique".

Les forces de l'ordre face au handicap

Ce drame relance la question de la méconnaissance de certains handicaps non visibles (mentaux, psychiques, autisme...) par les autorités et le manque de prise en compte des conséquences de leurs troubles (crise, panique, absence de compréhension des sommations...) lors d'interpellations qui peuvent s'avérer déstabilisantes. Un jeune sourd abattu aux États-Unis parce qu'il n'a pas obtempéré, des suspicions d'alcoolisme pour un conducteur IMC... Parfois les apparences sont trompeuses et l'issue dramatique. Les forces de l'ordre sont-elles suffisamment « armées » face au handicap ? En France, comme ailleurs (articles en lien ci-dessous) ? Dans ce contexte, après le décès d'un automobiliste sourd, le Sénat du Michigan (Etats-Unis) a par exemple adopté deux projets de loi qui ont pour ambition de faciliter les interactions entre les policiers et les automobilistes avec autisme, déficience auditive ou tout autre trouble de la communication (article en lien ci-dessous).

Violences involontaires ?

A Marseille, une information judiciaire a été ouverte pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Me Fabrice Giletta, avocat de la famille de Saïd M'Hadi, s'est félicité auprès de l'AFP de cette décision "qui permettra à ses proches de se constituer partie civile et d'avoir accès au dossier, et notamment aux images des caméras de surveillance" qui ont sans doute filmé la scène à la station Joliette. Au total, onze agents de la RTM étaient présents sur place lors du drame, a précisé Me Philippe Duteil, avocat de la RTM, à l'AFP, dont "trois à cinq" seraient intervenus physiquement pour maîtriser la victime. "Ils ont tous été entendus dès mercredi soir, en qualité de témoins libres, il n'y a eu aucune garde à vue", a-t-il insisté. Refusant de commenter ce dossier, la RTM a seulement précisé à l'AFP qu'elle "met tous ses moyens à disposition des enquêteurs".

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.