Médicosocial : maintien du port du masque après le 14 mars

Fin de l'obligation du passe vaccinal et du port du masque à compter du 14 mars 2022, a annoncé Jean Castex le 3 mars... sauf dans les établissements de santé et médicosociaux au motif qu'ils accueillent des personnes "particulièrement fragiles".

• Par

Thèmes :

Commentaires11 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Les masques tombent ! Le 3 mars 2022, lors du journal télévisé de TF1, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la fin de l'obligation du passe vaccinal partout où il s'applique actuellement (restaurants, cinémas, théâtres, salles de classe, etc.) et du port du masque en intérieur à compter du 14 mars 2022... sauf dans les transports en commun, « compte-tenu de la promiscuité » entre les voyageurs, et les établissements de santé et médico-sociaux. C'est plus précisément l'application du passe sanitaire (et non plus vaccinal) qui restera en vigueur dans ces structures car elles accueillent des « personnes particulièrement fragiles ». Les réactions des associations gestionnaires sont attendues...

Hospitalisations en baisse

« La situation s'améliore grâce à nos efforts collectifs et aux mesures que nous avons prises. Les conditions sont donc réunies pour une nouvelle phase d'allégement des mesures », a déclaré Jean Castex, face au nombre décroissant d'hospitalisations et à l'amélioration des indicateurs épidémiologiques. En effet, au total, 24 437 patients Covid étaient hospitalisés le 1er mars, soit 3 129 de moins que la semaine précédente. Parmi eux, 2 408 étaient pris en charge en réanimation soit 434 patients de moins en sept jours.

Une décision qui fait couler beaucoup d'encre

A la suite de cette annonce quelque peu « inattendue », les scènes de liesse se multiplient sur les réseaux sociaux : « Libérés, délivrés », s'exclament de nombreux internautes. « Il était temps ! », se réjouissent les autres. « Tiens, tiens... Et tout ça à quelques semaines de l'élection présidentielle ? », s'interrogent certains. A noter toutefois que l'obligation vaccinale qui s'applique aux soignants sera maintenue après le 14 mars. Par ailleurs, le port du masque reste « recommandé pour les personnes positives et cas contacts à risque, les personnes symptomatiques et les professionnels de santé », a complété Matignon le 3 mars dans un communiqué.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires11 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
11 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.