Une montre connectée qui guide les personnes handicapées

Sur une montre connectée s'affiche en image ou en texte chaque tâche de la journée. Lancée par la maman française d'un garçon autiste, WatcHelp est une application inédite qui encourage l'autonomie des personnes handicapées. Une 1ère au monde?

4 septembre 2015 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires7 Réagissez à cet article

7h pétante, la montre bracelet affiche le message suivant, photo à l'appui : « Prendre ta douche ». 7h03, rappel : « Prends-tu ta douche ? ». En guise de réponse, deux icônes : oui ou non. A 7h30 : « Prendre ton petit-déjeuner »… Et c'est ainsi à longueur de journée. Les consignes sont données non plus par la voix mais via une montre connectée !

Conçue par la maman d'Allan, autiste

Cette application dont tous les parents ont rêvé pour pouvoir « cadrer » leur enfant n'a pourtant pas vocation à driver les ados rebelles ou négligents à distance. Elle a été conçue par Estelle Ast, une maman qui ne manque pas d'initiatives puisqu'elle s'est fait connaître en grimpant sur une grue à Toulouse pour réclamer la scolarisation de son fils (article en lien ci-dessous). Son fils, justement… Allan, 8 ans, a une particularité, il est autiste ; c'est lui que l'on voit dans la vidéo du projet (en lien ci-dessous). Et lorsqu'on est autiste, on a souvent du mal à appréhender le quotidien, le respect des tâches et des horaires, l'ordre des choses.

Une application faite maison

« Comme tout parent ayant un enfant vulnérable, mon principal objectif est de le rendre le plus autonome possible, sans être constamment derrière son dos, explique Estelle. Je suis sans cesse à la recherche de nouvelles idées pour le faire progresser dans ce sens. J'ai donc acheté une montre connectée en étant persuadée que j'allais trouver un système d'alertes interactives parmi les nombreuses applications. Mais, rien ! ». Alors Estelle a un déclic. Un tel produit n'existe pas, elle le créera ! Une idée qui va, non seulement, aider son fils mais également de nombreuses personnes atteintes d'un trouble cognitif, qui détériore les processus mentaux de la mémoire, du jugement, de la compréhension et du raisonnement (Alzheimer, Parkinson, trisomie, TDA/H, TSA, sclérose en plaques, traumatisme crânien...). Ainsi est né le projet WatcHelp, une appli pour l'autonomie qui peut s'adresser en réalité à un public beaucoup plus vaste, et pourquoi pas d'étourdis.

Une programmation individualisée

Depuis son smartphone, le proche enregistre tous les messages qu'il souhaite transmettre à la personne munie de la montre. Il programme des séquentiels par thème, indiquant étape par étape, les tâches à effectuer. Ce planning, qui peut être réalisé à la journée, à la semaine ou au mois, se matérialise sous la forme d'images, provenant de pictos, du net ou d'un album personnel, et/ou de textes, qui déclenchent des alertes à chaque rendez-vous important. Des mémos permettent également à la personne équipée de savoir quoi faire face à une situation déstabilisante. C'est en quelque sorte la version numérique du tableau à pictogrammes utilisé d'ordinaire pour détailler les tâches de la journée. On se souvient également du film Se souvenir des belles choses où le mari d'une jeune femme, atteinte précocement de la maladie d'Alzheimer, placarde des post-it dans toute la maison pour lui rappeler ses missions quotidiennes. Avec WatcHelp, finis les scratch et les post-it, place au partenaire numérique.

Pour 2,90 euros par mois

Parmi les nombreux développeurs qui se sont intéressés à son idée, Estelle a choisi la société FrenchApp située près de chez elle, à Labège (Haute-Garonne). Un prototype a déjà vu le jour, essai concluant qui ne demande qu'à être transformé par une commercialisation publique. Pas de bénéfices pour la jeune maman qui a fixé le montant de la version Premium à 2,90 euros par mois, suffisant pour dégager un petit budget « com » afin d'assurer la promotion de son outil. Pour les sceptiques, une version d'évaluation gratuite est également prévue.

Devenez contributeur avant le 31 octobre !

La campagne de financement participatif WatcHelp est officiellement lancée le 4 septembre 2015 (plateforme en lien ci-dessous). Chaque contributeur choisit de financer une certaine somme, à partir d'un euro, sorte de prépaiement qui offre différentes contreparties, et notamment un abonnement à WatcHelp de quelques mois et, à partir de 100 euros, à vie. Si d'ici le 31 octobre 2015 l'objectif de 20 200 euros nécessaires pour lancer cette application sur Android n'est pas atteint, toutes les sommes sont remboursées. Si le succès est au rendez-vous, cette appli inédite devrait être livrée en janvier 2016.

Illustration article Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires7 Réagissez à cet article

Thèmes :

7 commentaires







Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.