Paraplégique, il gravit le Mont-Blanc à la force des bras

303 km, 7 cols, 8 350 km de dénivelé. C'est ce qui attend Robert Marchant, ancien gymnaste, avec une paraplégie incomplète, qui s'est lancé à l'assaut du Mont-Blanc le 21 août 2023 avec son vélo à bras. L'occasion de promouvoir l'accessibilité...

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Paraplégique, il gravit le Mont-Blanc à la force des bras

« Marche ou crève. » Robert Marchant, lui, a choisi de rouler. Atteint d'une paraplégie incomplète depuis l'âge de 22 ans, à la suite d'une chute lors d'une démonstration de gymnastique, cet athlète de 72 ans n'aurait arrêté le sport pour rien au monde. Le 21 août 2023, l'ancien gymnaste de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) s'est lancé à l'assaut du Mont-Blanc avec son vélo-fauteuil adapté. Au programme : 303 kilomètres, 7 cols, 8 350 mètres de dénivelé, à la seule force des bras... et de son mental d'acier. Retour prévu le 25 août avec des courbatures et des souvenirs plein la tête.

Soutenu par son bailleur

« Malgré la chaleur et le soleil de plomb, la petite troupe emmenée par Robert a vaillamment franchi les trois cols de la première étape », explique son bailleur social, Ile-de-France Habitat, qui figure parmi ses sponsors. L'occasion, pour les deux partenaires, de promouvoir l'accessibilité des logements aux personnes à mobilité réduite. Robert peut également compter sur le soutien sans faille de sa « bande de potes » (en photo ci-dessus) qui l'accompagnera tout au long de ce parcours qu'il sait tumultueux.

Ne jamais abandonner !

L'intrépide n'en est pas à son coup d'essai. En 2018, il avale 805 kilomètres en quatorze jours sur les chemins de Compostelle, avant d'attaquer les plus hauts sommets de France : Mont-Ventoux, Alpe d'Huez, col du Galibier... En 2022, il passe à la vitesse supérieure en réalisant une étape du Tour de France, soit 166 kilomètres en quatre jours. Au-delà de la performance sportive, l'enjeu est de sensibiliser et surtout d'inspirer. Ces défis « me permettent de mettre en valeur les personnes handicapées, de les convaincre de ne jamais abandonner leurs rêves », explique-t-il sur les réseaux sociaux, exprimant sa volonté de « générer une stimulation, une dynamique commune tout en mettant en avant des liens de solidarité et d'entraide, afin que le handicap ne soit plus un obstacle ».

A peine a-t-il débuté son périple sur le toit de l'Europe que ce challenger invétéré pense déjà à son prochain sommet... « Pourquoi pas l'Everest ? », lance-t-il, le sourire aux lèvres sur France 3 Paris Ile-de-France. D'ici-là, rendez-vous sur la page Facebook IDF Habitat pour suivre ses aventures alpines.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.