Reconfinement et handicap : écoles et établissements ouverts

Reconfinement de l'ensemble du territoire jusqu'au 1er décembre 2020. Et pour les personnes handicapées ? Emmanuel Macron promet de la "souplesse". Les établissements restent ouverts et certaines dérogations (masque, sorties) sont possibles.

• Par

Thèmes :

Commentaires10 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Coup de massue sur la tête de 67 millions de Français. Le mot redouté a été prononcé par Emmanuel Macron : « Reconfinement » total du territoire a minima jusqu'au 1er décembre 2020. Le 28 octobre 2020, son discours de 30 minutes en a dessiné les grandes lignes mais n'a pas permis d'entrer dans le détail. Alors qu'en est-il pour certains publics, notamment en situation de handicap ?


Scolarité maintenue

Crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts pendant la nouvelle période de confinement décrétée à partir de jeudi soir minuit. « Nos enfants ne sauraient être durablement privés d'instruction », a justifié le chef de l'Etat, « avec des protocoles sanitaires renforcés ». Les AESH (accompagnants d'élèves en situation de handicap) maintiennent leur activité. Le port du masque est désormais obligatoire à partir de 6 ans mais des dérogations sont possibles pour certains élèves handicapés, sur certificat médical. Dans les universités, en revanche, les cours en ligne deviendront la norme jusqu'à nouvel ordre. 

Externats ouverts

Mais qu'en est-il dans les établissements, notamment les IME (instituts médico-éducatifs) ? « L'ensemble des établissements et services médico-sociaux pour enfants et adultes handicapés resteront ouverts », rassure le secrétariat d'Etat au Handicap. Au printemps, lors du premier confinement, les externats et accueils de jour avaient fermé par mesure de précaution et quelque 30 000 adultes et 60 000 enfants avaient été privés de leur structure. Pour le secrétariat d'Etat, il s'agit donc, pendant les prochaines semaines, de « leur garantir la continuité de l'accueil et des soins qu'elles connaissaient jusqu'à présent ». Les règles sanitaires seront renforcées avec un protocole qui sera publié prochainement.


Visites en internats

Les visites en maison de retraite et dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) seront autorisées, contrairement à ce qui s'était passé au printemps. « Je souhaite aussi que les personnes en situation de handicap puissent bénéficier de la souplesse dont elles ont besoin », a ajouté le chef de l'Etat. Lors du premier confinement, les internats, où vivent près de 270 000 d'entre elles, étaient restés ouverts mais les visites de proches avaient été interdites. Cette fois-ci, le droit de visites est maintenu mais à certaines conditions, dépendant du contexte épidémique, « encadré et sur rendez-vous », précise le secrétariat au Handicap le 30 octobre. Les personnes qui vivent en structures pourront également « rentrer chez elles le week-end, si aucun cas de Covid-19 avéré n'est présent dans l'établissement ou la famille ».

Esat et entreprises adaptées

Les établissements et services d'aide par le travail (Esat) ainsi que les entreprises adaptées (EA) restent également ouverts, sauf s'ils sont concernés par les règles de fermeture administrative, notamment pour le secteur de la restauration. 

Dérogations de sorties et de masque

Enfin, les sorties devront à nouveau se faire avec une attestation. Mais des dérogations seront possibles pour permettre d'étendre celles des personnes en situation de handicap, comme cela avait d'ailleurs été également le cas lors du premier confinement puis dans le cadre du couvre-feu (article en lien ci-dessous). La dérogation pour port du masque, pour ceux qui ne sont pas en capacité de le porter, est également maintenue sur présentation d'un certificat médical.

Un numéro vert

Le numéro vert lancé au printemps pour épauler les personnes handicapées et leurs familles rencontrant des difficultés lors du confinement (0 800 360 360) reste également disponible. Par ailleurs, la FAQ (Foire aux questions) handicap mise en place au printemps est réactualisée depuis mi-octobre afin de tenir compte de la « reprise de l'épidémie ». Elle est en ligne sur le site du ministère de la Santé (lien ci-dessous).

Des précautions nécessaires

Dans un communiqué, le Collectif handicaps, qui réunit 48 associations, alerte le gouvernement sur les erreurs à éviter, en s'inspirant des conséquences du premier confinement qui ont « déjà exacerbé des situations préexistantes ». Pour éviter une « nouvelle épreuve », il réclame les mesures prioritaires suivantes :

1. Permettre une continuité de l'accompagnement médico-social pour les personnes en situation de handicap afin de prévenir toute régression et situation d'isolement.
2. Soutenir les aidants pour faire face à leur épuisement.
3. Assurer la continuité des enseignements scolaires pour tous les élèves.
4. Garantir l'accès aux soins pour tous et sans inégalités de traitement, ainsi que l'accès aux biens de premières nécessités, au moyen de paiement en liquide.
5. Assurer la continuité du travail au sein des ESAT afin de prévenir toute désocialisation ou perte de compétences socio-professionnelles des travailleurs.
6. Prévoir les modalités pour permettre de travailler à domicile par l'adaptation des équipements de travail et la mise à disposition de dispositifs d'accessibilité.
7. Rendre l'information accessible.
8. Accepter toute dérogation de sortie pour les personnes handicapées qui en ont besoin.
9. Former les forces de l'ordre pour l'accueil des personnes avec troubles du neurodéveloppement (handicap intellectuel, cognitif) ou en situation complexe de communication aggravée par le port du masque (personnes sourdes ou malentendantes).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires10 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
10 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.