Soin dentaire : la tech, atout pour les patients handicapés

Un casque virtuel contre le stress d'une visite chez le dentiste, la télésurveillance pour prévenir les caries... Alors que la santé bucco-dentaire des personnes handicapées reste préoccupante, le numérique peut être un atout "dentesque".

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Personne ne peut se déclarer en bonne santé s'il n'est pas en bonne santé bucco-dentaire », a affirmé François Braun, ministre de la Santé, lors d'un colloque national organisé par l'Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) le 21 octobre 2022 au sein du PariSanté Campus. Au menu de cette table-ronde ? L'apport de la e-santé dans la prévention et la prise en charge de la santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap. Pour rappel, 90 % d'entre elles ont des problèmes de gencives (article en lien ci-dessous). Délais de prise en charge de plusieurs mois, manque d'équipement des cabinets, absence de formations des spécialistes, problèmes dentaires jugés secondaires… Le secteur semblait avoir, jusqu'à maintenant, une dent contre l'accessibilité des personnes en situation de handicap.

La télésurveillance ou la prévention à distance

Or, dans ce domaine, la tech s'avère un véritable atout selon l'UFSBD. A commencer par la télésurveillance bucco-dentaire. Si le patient ne peut se déplacer, c'est le cabinet qui doit venir à lui. Développé par l'UFSBD et la start-up DentalMonitoring, le programme « Oralien » (en lien ci-dessous) permet un suivi au chevet du patient, résident d'un établissement spécialisé. Grâce à un smartphone avec intelligence artificielle (IA) embarquée, le personnel soignant prend un scan de la bouche du résident. Les algorithmes analysent ensuite l'état de sa dentition, sous la supervision de dentistes, qui établissent ensuite un protocole de soins adaptés. Certains bénéficieront alors d'une aide au brossage de dents, d'autres devront simplement changer de dentifrice. Mais qui dit suivi régulier dit également formation des aidants professionnels. Oralien dispense sept heures de cours en présentiel sur l'hygiène et la santé bucco-dentaire des personnes vulnérables. La version en « e-learning » existe également, pratique pour les aidants familiaux. Ces outils pédagogiques permettent, selon l'UFSBD, une « amélioration très nette de la prise en charge de l'hygiène bucco-dentaire indispensable à la préservation du capital dentaire ».

La réalité virtuelle contre le stress du dentiste ?

Et puisqu'on n'arrête pas le progrès, les casques virtuels pourraient faire leur entrée dans les cabinets médicaux. Objectif ? Diminuer le stress généré par les consultations médicales ou même lors de simples prises de sang. Cette démarche innovante a été propulsée par l'association « Approche globale autisme ». Les premiers casques ont été distribués dans certaines associations, notamment « Handident Paca », dédiée à la santé bucco-dentaire des personnes handicapées en région Provence-Alpes-Côte-D'azur. « Ce masque permettra une distraction de l'attention pour la gestion de la douleur et du stress », explique l'association. Les premiers essais au Foyer d'accueil médicalisé (FAM) l'Oustalet au Plan d'Orgon (Bouches-du-Rhône) le montrent. Le Dr Jean-Paul Doyer a notamment « observé que les patients étaient paisibles et appréciaient cette nouvelle expérience », se félicite Handident Paca.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.