Un soutien aux entrepreneurs éloignés de l'emploi

Via une enveloppe de 40 millions d'euros, le ministère du Travail va accompagner 40000 personnes éloignées de l'emploi à la création et reprise d'entreprises, surtout les jeunes. Les travailleurs handicapés auront toute leur place dans ce dispositif

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Une opportunité pour devenir entrepreneur ? « L'entrepreneuriat, au même titre que l'emploi salarié, permet aux personnes éloignées de l'emploi d'accéder à une autonomie économique et financière et les aide à s'insérer durablement sur le marché de l'emploi », assure Elisabeth Borne, ministre du Travail, et « constitue un puissant vecteur d'inclusion sociale ». Dans le cadre du pacte d'ambition pour l'insertion par l'activité économique (IAE) et du plan « 1 jeune, 1 solution », le Gouvernement a lancé le 15 mars 2021 un appel à projets « Inclusion par le travail indépendant des personnes en difficulté d'accès à l'emploi ». Il vise à sélectionner des opérateurs d'envergure nationale capables de répondre rapidement à un nombre significatif de demandes.

Le handicap en bonne place

Concrètement, ils devront proposer une offre d'accompagnement renforcée pour « permettre rapidement la création ou la reprise d'une entreprise », précise le ministère du Travail. Les travailleurs indépendants handicapés sont « bien pris en compte dans ce dispositif, assure l'association H'up qui s'implique en leur faveur. Nous nous en sommes assurés de près grâce à la concertation avec d'autres réseaux nationaux d'appui à la création plus généralistes ». H'up y a été conviée dès le début par le Haut-commissaire Thibaut Guilluy. A ce jour, on estime à 75 000 le nombre d'entrepreneurs handicapés en France. Une alternative au salariat enrichissante mais semée d'embûches pour nombre d'entre eux qui déplorent un manque d'accompagnement et des revenus insuffisants (article en lien ci-dessous).

Priorité aux jeunes

40 millions d'euros seront débloqués pour permettre d'accompagner 40 000 porteurs de projets sur deux ans, dont 15 000 jeunes âgés de 18 à 30 ans. Rien que sur l'année 2021, l'objectif est de 15 000 personnes accompagnées, dont 5 000 jeunes. En complément, ces derniers pourront bénéficier d'une aide financière de 3 000 euros, afin de faciliter l'accès aux financements, en particulier dans les phases de démarrage de leur activité. Les opérateurs chargés du versement de cette prime sont également sélectionnés dans le cadre de l'appel à projets.

Les opérateurs ont jusqu'au 23 avril 2021 pour postuler, les sélectionnés seront dévoilés le 21 mai.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.