Stratégie autisme et TND : donnez votre avis en ligne!

Les personnes autistes, dys, TDI ou TDAH ont jusqu'au 19 décembre 2022 pour participer à la 4e étude sur l'impact de la Stratégie autisme et TND. Objectif : mesurer la progression de leur qualité de vie, en quelques clics.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

C'était le 6 octobre 2022. Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée en charge des personnes handicapées, annonçait lors du Comité interministériel du handicap (CIH) que le gouvernement allait poursuivre sa politique en faveur des personnes avec un trouble du spectre de l'autisme et du neurodéveloppement (TND) (article en lien ci-dessous). En d'autres termes, la stratégie autisme était reconduite pour quatre ans (2023-2027). A l'approche de ce nouveau plan quadriennal, la Délégation interministérielle dédiée lance la quatrième enquête sur les parcours de vie des personnes concernées par l'autisme, les TND, les troubles dys, le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Objectif ? Mesurer l'impact de cette stratégie au quotidien.

Plus de 14 000 répondants en 2021

Les participants ont jusqu'au 19 décembre 2022 pour donner leur avis. Ils sont invités à répondre à des questions sur leur situation familiale, le diagnostic, les consultations de spécialistes, les examens médicaux réalisés… « Faites-vous entendre à nouveau cette année. La politique déployée doit s'ajuster à vos attentes », conseille l'association TDAH France. La Consultation stratégie autisme , disponible en ligne, « ne prend pas plus de 10 à 15 minutes », informent les autorités. En 2020, plus de 11 000 parents et personnes concernées avaient répondu (14 191 en 2021). Les résultats ont ainsi permis de montrer que « la dynamique de transformation a parfois été ralentie », notamment à cause de la crise sanitaire, mais que « le cap est toujours maintenu », notamment en matière d'école inclusive et de formation des professionnels. De gros progrès restaient cependant à faire au niveau de l'accès aux droits et du besoin de répit des aidants (article en lien ci-dessous). Qu'en sera-t-il à l'issue de cette quatrième salve ? Réponse dans quelques mois. 

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.