The Son : un film sur la dépression adolescente

Au cinéma, Florian Zeller joue sur la corde sensible. Après un 1er opus sur Alzheimer, le réalisateur français aborde le délicat sujet de la dépression adolescente dans "The Son", avec Hugh Jackman. Sur grand écran le 1er mars 202

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription


Voir la vidéo The son

Après avoir abordé la maladie d'Alzheimer d'un père dans The Father, le réalisateur français Florian Zeller s'attaque à la dépression d'un fils, dans son nouveau film, The Son. En salles le 1er mars 2023, ce drame raconte l'histoire de Nicholas, 17 ans, qui part à la dérive et que ses proches ne reconnaissent plus. Le jeune homme manque l'école depuis plusieurs mois et est envahi par des idées suicidaires, ce qui finit par alerter sa mère, jouée par Laura Dern.

Un père démissionnaire

Son père, Peter, campé par le célèbre Hugh Jackman, a refait sa vie avec Beth (Vanessa Kirby) et vient tout juste de devenir père pour la seconde fois. Un curieux concours de circonstances qui n'est peut-être pas étranger au mal-être de Nicholas. Habituellement démissionnaire dans son rôle de père, Peter, avocat bourreau de travail, est tout investi dans sa nouvelle vie au point d'en oublier son premier fils. Démuni, il multipliera les tentatives pour l'aider. Tentatives qui se solderont par une succession d'échecs. Dans ce huis-clos familial de deux heures, Florian Zeller interroge les traumatismes familiaux, sur fond de divorce et les problèmes de communication. Malgré son titre, The Son braque en réalité les projecteurs sur le père.

No man's land entre passé et présent

Aucun des protagonistes ne semble pouvoir apaiser la souffrance psychique de l'adolescent, coincé dans un no man's land entre passé et présent, en perte de repères au sein d'une famille dysfonctionnelle. Pour assurer le maximum de réalisme, Florian Zeller s'est entouré de psychiatres américains et d'experts de la National alliance on mental illness (NAMI), la plus grande association de santé mentale du pays, a-t-il déclaré dans une interview accordée au Radio Times. Répondant à des critiques sur le manque d'authenticité en matière de santé mentale, le réalisateur a confié avoir reçu l'approbation de familles touchées par la dépression : « Tant de gens m'ont dit : 'Je sais de quoi tu parlais à cause de mon fils, ou ma fille, ou mon oncle'. Ils disaient quelque chose à propos de ce qu'ils savaient, quelque chose qu'ils n'auraient peut-être pas dit dans une autre situation, à cause de la honte et de la culpabilité. »

©Sony / dossier de presse du film

Illustration article The Son : un film sur la dépression adolescente
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.