Tourisme accessible : galère ou aubaine pour les pro?

La législation est claire. Les établissements recevant du public doivent être accessibles à tous les types de handicap. Comment réagissent les professionnels du tourisme face à cette obligation ? Deux spécialistes livrent leur retour d'expérience.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le pont du Gard, les arènes de Nîmes, la cité médiévale de Carcassonne... L'Occitanie regorge de lieux d'exception. Mais cette chasse aux trésors peut se transformer en véritable parcours du combattant pour certaines personnes en situation de handicap : hôtels non accessibles, activités non adaptées... Afin de leur permettre de profiter de séjours inclusifs en toute « sérénité », Hélène Tournier et Marie Costa ont créé La boîte à vadrouilles. Depuis janvier 2022, elles proposent des adresses (hébergements, visites, loisirs) accessibles pour chaque type de handicap, en allant au plus près des prestataires. Objectif, les sensibiliser à la « nécessité » (l'intérêt ?) de l'accessibilité pour tous. Plutôt contrainte ou opportunité pour ces pro ? Le binôme livre son retour d'expérience.

Handicap.fr : Pourquoi est-ce important pour vous d'aller sur le terrain ?
Hélène Tournier et Marie Costa : Nous visitons et vérifions chaque prestation afin d'en garantir l'accessibilité via des photos et des fiches descriptives que nous transmettons à nos clients. Dans le même temps, ce référencement, que nous faisons gratuitement, permet de mettre en avant ceux qui ont réalisé des travaux de mise en accessibilité.

H.fr : Les acteurs du tourisme connaissent-ils le handicap et sont-ils informés des obligations en matière d'accessibilité ?
HT & MC : Globalement, ils sont plus ou moins au courant. La grande majorité cite spontanément le handicap moteur mais ne connaît pas totalement les besoins des personnes concernées ni l'organisation que cela implique pour partir en vacances. Notre rôle consiste donc, notamment, à les sensibiliser aux autres handicaps et aux adaptations nécessaires.

H.fr : Comment réagissent-ils lorsque vous évoquez la mise en accessibilité ?
HT & MC : Certains se sentent vraiment concernés mais cette obligation est encore trop souvent perçue comme une contrainte. Nous apportons, au travers de notre discours, une autre vision afin qu'ils la considèrent comme une opportunité : le gain d'une clientèle plus fidèle, une meilleure image de leur établissement aux yeux de tous, des équipements et services au bénéfice du plus grand nombre…

H.fr : Quels sont les arguments les plus souvent invoqués, dans un sens comme dans l'autre ?
HT & MC : Le premier obstacle, c'est évidemment l'aspect financier, avec des travaux et des investissements qui peuvent peser lourd sur le budget de petites entreprises. Le second concerne la diminution du rendement. En effet, une chambre accessible est plus spacieuse qu'une chambre dite « classique », de même que des sanitaires communs accessibles, tandis qu'une activité adaptée implique un matériel plus onéreux et la mobilisation de plusieurs moniteurs pour encadrer les clients handicapés... Cela est donc perçu comme une perte financière et d'espace qui ne peuvent pas être utilisés pour autre chose.

H.fr : Connaissent-ils en général le principe d'accessibilité universelle qui simplifie le quotidien de plus grand nombre ? Des exemples de clients « valides » qui auraient apprécié ces aménagements ?
HT & MC : C'est plutôt rare. Les clients qui apprécient le plus ces aménagements, dans le domaine du tourisme, sont les parents avec des poussettes ou les voyageurs avec des bagages volumineux qui bénéficient également des rampes et des ascenseurs. De même, les tapis de plage, initialement destinés aux personnes en fauteuil roulant, profitent également aux personnes avec des poussettes et autres passants qui évitent ainsi de marcher le sable brûlant.

H.fr : Y-a-t-il des secteurs d'activité où les réticences semblent plus fortes ?
HT & MC : Pas vraiment. C'est peut-être plus flagrant selon les destinations. Certains territoires ont intégré l'accessibilité depuis de nombreuses années dans leur manière de vivre (bien avant la loi) et ont l'habitude de recevoir des personnes handicapées tandis que d'autres ont encore besoin d'être informés pour lever tabous et ignorances.

H.fr : Ceux qui sont les plus sensibilisés sont-ils eux-mêmes touchés par le handicap à titre personnel ou familial ?
HT & MC : Etonnamment, il n'y a pas de règle. Certains sont, certes, touchés plus ou moins directement mais d'autres pas du tout et la mise en accessibilité apparaît pourtant comme une évidence.

H.fr : Considèrent-ils que certains travaux sont démesurés par rapport au retour sur investissement ?
HT & MC : Effectivement. Après d'importants travaux et parfois même une labellisation, certains déplorent n'avoir « reçu qu'une personne en situation de handicap en cinq ans », mentionnant alors un investissement financier et moral disproportionné.

H.fr : Un exemple de pro a priori hostile que vous avez su convaincre ?
HT & MC : Les professionnels hostiles ne nous écoutent pas, donc difficile de les convaincre... Mais, globalement, les prestataires sont à l'écoute et restent ouverts à la discussion.

H.fr : Pour ceux qui ont déjà réalisé les aménagements, sont-ils satisfaits du résultat ? Ont-ils vu leur clientèle augmenter ?
HT & MC : Oui, quand une prestation est accessible de bout en bout, le bouche à oreille fait son chemin. Il suffit parfois d'une appréciation positive pour « lancer la machine » ! Certains nous affirment, depuis leur mise en accessibilité, avoir une clientèle très fidèle. Il faut désormais réserver très à l'avance pour avoir une chance d'accéder à leur prestation.

H.fr : Pour finir, quelle est votre plus-value par rapport aux différents labels, appli et autres référencements tourisme et handicap disponibles en France ?
HT & MC : Nous sommes à l'écoute des personnes et prenons le temps de parler avec elles pour mieux cerner l'intégralité de leurs besoins. Nous personnalisons notre conseil en fonction du handicap de chacun, de sa situation familiale, de ses appréhensions, grâce à une expérience d'une vingtaine d'années auprès de ce public.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.