Trouble psy: immersion dans la tête de 10 jeunes, série cash

Après 10 ans à se battre contre l'anorexie, Hélène s'en est sortie grâce au yoga ; Elia, phobique scolaire, mise sur l'équitation. La série documentaire Dans ma tête, de France.tv Slash, brise les tabous sur la santé mentale en 10 épisodes poignants

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Ma balance dictait mon quotidien », « Je ne ressentais pas vraiment d'émotions, j'étais perdue », « Je ne pouvais plus sortir de chez moi ni même répondre à un message ». Et puis... « Ce côté autodestructeur est parti », « Il faut accepter qu'on puisse aller mal » et « mieux se comprendre soi ». Des témoignages cash pour briser les tabous sur les troubles psychiques, c'est l'enjeu de la série documentaire Dans ma tête sur la plateforme numérique dédiée aux jeunes, France.tv Slash. Immersion garantie en dix épisodes de 7 à 9 minutes, produits par Les haut-parleurs ! Son credo : « On a tous une santé mentale ! ».

Les voies possibles de guérison

Dans chaque épisode, la réalisatrice Océane Lerouge part à la rencontre d'un(e) jeune qui met des mots sur ses maux. Ces portraits singuliers, surprenants et surtout inspirants montrent les différentes voies possibles d'épanouissement personnel, de guérison mais aussi de chemins à suivre, qu'ils soient médicaux ou psychologiques. Guizmo est considéré comme l'une des plus belles plumes du rap français... et l'une des plus torturées ! Il aborde sans filtre les causes de son mal-être et sa lutte quotidienne pour aller mieux. Lou est cyclothymique, son humeur varie en permanence, passant de l'euphorie aux pensées les plus sombres. Pour destigmatiser son trouble, elle a créé la bande-dessinée Goupil ou face. Ael vit dans un état d'isolement extrême et n'a pas quitté sa chambre depuis treize ans. Seul contact avec le monde extérieur ? Internet. Il a accepté de parler de son quotidien via Messenger. Cosima vit avec un trouble dissociatif de l'identité (TDI), huit personnalités cohabitent dans son corps, tandis que Nahomy, rescapée des attentats du Bataclan, explique en quoi quitter Paris lui a permis de gérer son stress post-traumatique.

Ni une fatalité ni un tabou !

Schizophrénie, addiction, anorexie, troubles obsessionnels compulsifs, phobie scolaire, bipolarité... Un quart de la population souffrirait de troubles mentaux et neurologiques. En tête de liste ? Les jeunes, les premiers symptômes apparaissant généralement entre 15 et 30 ans. « A travers cette série, j'ai envie de contribuer à apporter une nouvelle lumière sur la santé mentale, montrer qu'elle est plus commune que ce qu'on le pense, qu'elle peut toucher n'importe qui et ne représente ni une fatalité ni un tabou », explique Océane Lerouge. Elle s'inscrit ainsi dans la continuité de la série Mental qui immerge les internautes dans un service de pédopsychiatrie et évoque les troubles psychiques avec sincérité, humour et émotion (article en lien ci-dessous). Cette fois, « nous avons choisi de nous intéresser à des troubles qui ne sont pas forcément traités en hôpital psychiatrique, qui touchent aussi le plus grand nombre et dont le suivi et le diagnostic peuvent être moins fréquents », complète Claire Leproust Maroko, la productrice.  Dans la même veine, France.tv Slash diffuse, depuis le 13 septembre 2019, la web-série Tou.te.s les mêmes qui met en lumière le destin singulier de huit personnes handicapées (article en lien ci-dessous).

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.