Troubles psy et maladies chroniques : hausse du vaccin Covid

Le taux de vaccination contre le Covid des "personnes atteintes de comorbidités", en particulier d'obésité et de maladies psychiques, affiche "une nette progression" en juin, selon des chiffres mis à jour le 2 juillet 2021 par l'Assurance maladie.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

"C'est une bonne nouvelle", se félicite la Sécu dans un communiqué : les dernières données disponibles montrent "une nette progression de la couverture vaccinale des personnes atteintes de comorbidités". Au 27 juin, 71,4 % des adultes "souffrant au moins d'une pathologie grave ou chronique" (parmi les 50 listées) avaient reçu au moins une dose, soit "presque 12 points de plus par rapport au 23 mai". Un grand pas en avant vers l'objectif de 85 % d'ici fin août, fixé par le gouvernement.

Vaccination malades chroniques : +22,8 %

La hausse a été logiquement plus soutenue parmi les groupes les plus en retard, en particulier les personnes atteintes d'obésité sévère (+15,7 points, à 63,3 %) ou de maladies psychiatriques et neurologiques (+14,2 points, à 58 %). Elle est également "significative" chez les malades de mucoviscidose (+9,5 points, à 75,7 %) et les personnes avec trisomie 21 (+8,1 points, à 75,7 % aussi), mais un peu "moindre" chez les personnes dialysées (+4,5 points, à 82 %) et transplantées pulmonaires (+4,6 points, à 87,8 %). La proportion de malades chroniques avec "un cycle vaccinal complet" a par ailleurs bondi de 22,8 points en un mois, à 55,8 %.

Vision fine de la couverture vaccinale

L'ensemble de ces données peut être consultée sur le site datavaccin-covid.ameli.fr (lien ci-dessous), où les taux de vaccination par tranche d'âge, déjà disponibles pour chaque département, sont désormais consultables à l'échelle intercommunale, voire au niveau des communes et arrondissements pour les métropoles de Paris, Lyon et Marseille. Cette "vision fine de la couverture vaccinale" permet de "mettre à jour des différences territoriales plus significatives, pouvant aller jusqu'à 30 points, contre 8 à 10 points de différence selon les régions".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.