Versement automatique des prestations sociales: l'AAH exclue

30 %, c'est le taux de non-recours aux prestations sociales. Trop pour Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, qui annonce l'expérimentation du versement automatique du RSA, des APL et de la prime d'activité début 2023. Et l'AAH ?

• Par

Thèmes :

Commentaires17 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

30 % des Français qui ont droit à des prestations sociales ne les réclament pas. Une situation « anormale », pour Jean-Christophe Combe, le ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées. Début septembre 2022, il annonce la mise en place du versement automatique des prestations sociales dans une dizaine de territoires d'ici début 2023, pour préparer la réforme de la « solidarité à la source ». Cette expérimentation porterait, dans un premier temps, sur le Revenu de solidarité active (RSA), les Aides personnalisées au logement (APL) et la prime d'activité, versées par les Caisses d'allocations familiales (Caf), soit près de 20 millions de bénéficiaires. En revanche, l'Allocation adulte handicapé (AAH) n'est, pour le moment, pas concernée.

750 millions € de RSA non réclamés

Cette expérimentation, intitulée « territoires zéro non-recours », était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron en 2017, renouvelée en juillet 2022 par la Première ministre Elisabeth Borne lors de son discours de politique générale. Objectif ? Simplifier le versement de ces allocations qui nécessitent des démarches parfois laborieuses. En tête de liste ? Le RSA. Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) de février 2021, le montant des prestations de RSA non réclamées en 2018 s'élève à 750 millions d'euros. En cause, notamment ? Une difficulté à s'informer. Ce nouveau dispositif permettrait, dans le même temps, d'éviter la fraude.

La réforme du RSA, qui vise à conditionner son versement à 15 à 20 heures d'activité par semaine, « doit être expérimentée elle aussi dans plusieurs départements, dans le cadre du chantier France Travail à partir de janvier 2023 », révèle le ministre.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires17 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
17 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.