Inovaccess défi ambitieux pour le bassin d'emploi grenoblois

Résumé : La Ville de Grenoble et l'Agefiph lancent ensemble un projet novateur pour faciliter l'accès des personnes handicapées aux lieux de travail

Par , le 

Réagissez à cet article !

Grenoble, le 22 janvier 2010 : Michel Destot, Député Maire de Grenoble et Jean Marie Faure, Président de l'Agefiph, ont signé ce jour la convention « INOVACCESS Grenoble 2013 ». Ce projet, initié par l'Agefiph en partenariat avec la ville de Grenoble, vise à réaliser pour la première fois en France, sur un bassin d'emploi urbain de 286 hectares , les conditions d'une accessibilité globale et continue de la ville à l'entreprise (transport, voirie, espace public, bâtiment) pour les personnes handicapées. Cette initiative a pour objectif de faciliter le recrutement des personnes handicapées et d'offrir aux entreprises des moyens supplémentaires pour satisfaire à leurs obligations légales.



INOVACCESS couvre 3 quartiers contigus de Grenoble, proches de la confluence du Drac et de l'Isère : Berriat, Europole et le Polygone scientifique de la Presqu'île Drac Isère. Ce périmètre héberge plus de 700 entreprises et plus de 8000 salariés et offre une réelle diversité de secteur d'activités, de taille d'entreprises impliquant des aménagements de tous types. L'opération se déroulera selon trois phases, mises en œuvre d'ici à fin 2012.


La Ville de Grenoble va réaliser les aménagements nécessaires sur l'espace public pour assurer la continuité de la chaîne de l'accessibilité dans le cadre de sa programmation pluriannuelle, et notamment des travaux ponctuels permettant l'accès à certaines PME et PMI. Pour Michel Destot, « INOVACCESS s'inscrit dans la continuité des nombreuses actions déjà entreprises par la ville de Grenoble en faveur de l'accessibilité des personnes handicapées et vient conforter son statut de « laboratoire d'innovation sociale ».

 
L'Agefiph va faciliter la mise en accessibilité « tous handicaps » des entreprises privées, en ciblant prioritairement celles qui sont assujetties à l'obligation d'emploi. Elle prévoit de financer entièrement la réalisation dans chacune d'elle d'un « diagnostic accessibilité » et de participer à la réalisation d'éventuels travaux d'amélioration ou de mise en conformité. L'Agefiph mobilise pour cela les moyens financiers de son programme complémentaire à hauteur de 3 millions d'euros. « INOVACCESS offre aux entreprises grenobloises une opportunité remarquable pour devenir accessibles aux personnes handicapées, mais la réussite du projet repose avant tout sur leur adhésion », a souligné Jean-Marie Faure.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr