Handicap visuel ou auditif : des infos adaptées, ça urge !

Résumé : L'INPES vient de publier deux guides pratiques pour favoriser l'égalité d'accès à l'information en matière de santé des personnes ayant un handicap visuel ou auditif. Ils sont téléchargeables gratuitement.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Comment concevoir un dépliant d'information qui puisse être lu par une personne malvoyante ? Comment faire passer un message sur l'importance de la vaccination auprès de parents sourds ? Les supports de prévention (affiches ou brochures) sont peu ou jamais conçus pour ce type de public. Pour répondre à ces questions, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) édite les premiers référentiels de communication en santé publique afin d'aider les acteurs concernés mais aussi les professionnels de la communication à transmettre une information adaptée aux personnes avec un handicap auditif ou visuel.

6,7 millions de Français concernés

En France, 1,7 million de personnes ont un handicap visuel et 5 millions une déficience auditive. Un citoyen sur dix est donc concerné par ces handicaps et confronté à des problèmes d'accessibilité à l'information, et notamment en matière de santé. Cette carence de prévention engendre fatalement une plus grande vulnérabilité et joue en défaveur d'un dépistage ou d'une prise en charge précoce.

Aïda : « Je ne sais pas ce qu'est un vaccin ! »

« Le problème pour les sourds c'est le vocabulaire de la santé, souvent problématique, on ne le maîtrise pas très bien, explique Aïda, 30 ans, sourde depuis l'enfance. Si on avait eu un bon enseignement, on pourrait lire parfaitement mais ce n'est pas toujours le cas. Sur une brochure sur la santé, sur les vaccins, il y a un certain nombre de mots qui nous sont inconnus. Finalement, on ne sait pas à quoi sert le vaccin. Moi, je serais bien incapable de vous expliquer ce qu'est un vaccin ».

60 pages pour tout savoir

L'INPES, en partenariat avec la CNSA, a donc décidé de parer à l'urgence en éditant ces deux documents de 60 pages, conçus comme de partages d'expériences : « Informer les personnes sourdes ou malentendantes » et « Informer les personnes aveugles ou malvoyantes ». Ils proposent de rassembler les bonnes pratiques en matière de conception et de diffusion de l'information à destination des personnes ayant une déficience sensorielle. L'INPES poursuit ce travail d'amélioration des connaissances notamment grâce au « Baromètre santé auprès de personnes sourdes et malentendantes » dont les premiers résultats seront publiés en 2013.

Un bénéfice pour tous

La prise en compte, en amont, de ce public spécifique semble avoir également un réel intérêt pour une communication grand public. « Finalement, entre deux brochures, une spécialement conçue pour une population en situation de handicap et la brochure normale, on s'aperçoit que les gens préfèrent celle qui a été rendue plus accessible. » explique le Docteur Juliette Bloch, directrice scientifique de la CNSA. Ces deux guides sont téléchargeables sur le site de l'INPES (liens ci-dessous) ou à commander gratuitement en version papier.

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches