Vidéo : une minute dans la tête d'un autiste

Résumé : Une vidéo de l'association britannique National Autistic Society permet de prendre conscience de l'hypersensibilité de certaines personnes atteintes d'autisme. Lorsque tous les stimuli extérieurs sont exacerbés, le comportement est affecté...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le syndrome de la goutte d'eau. On connait tous. A rendre fou… Imaginez à quel calvaire cette expérience peut ressembler pour ceux qui sont atteints d'hypersensorialité. Et c'est notamment le cas de certaines personnes autistes qui possèdent des sens décuplés ou altérés : une sensibilité accrue à certains bruits, à certaines odeurs, la cigarette par exemple, ou à d'autres sensations, mais également une gêne auditive ou visuelle. Pour comprendre ce qu'ils vivent au quotidien et comment chaque sensation peut se transformer en agression, une association britannique, la National Autistic Society, a mis en ligne une vidéo, « Sensory sensitivity » (sensibilité sensorielle).

Une montée d'adrénaline permanente

Des stimuli anodins pour la plupart d'entre nous peuvent ressembler à de petites décharges électriques. A force d'être « agressé », l'enfant finit par craquer, ce qui peut expliquer ses troubles du comportement. Quand d'autres, réputés valides, semblent être « protégés » par des sens anesthésiés, ce déluge de sollicitations (aboiements, sirène, tictac de l'horloge, odeur d'un parfum, lumière…) peut générer des réactions inappropriées chez les personnes avec troubles autistiques, parfois intenses, tels que des cris, l'évitement du contact physique, la colère ou des jets d'objets… Mais qui n'ont pour fonction que d'échapper à cette expérience sensorielle déconcertante. Une montée d'adrénaline permanente, comme si le tous le sens fonctionnaient tel un amplificateur au maximum de sa puissance. Cette vidéo d'une minute suffit à nous taper sur le système, imaginez toute une vie…

Une vision malgré tout un peu réductrice selon des personnes concernées qui affirment que cette « parodie » ne doit pas être prise au premier degré et certifient qu'elles peuvent aussi, grâce à des sens très développés, être émerveillées par la beauté de la nature ou le chant des oiseaux.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches