Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

MDPH : autodiagnostic pour un service de meilleure qualité ?

Résumé : Les MDPH ont jusqu'au 31 mai 2017 pour s'autoévaluer dans le but d'améliorer la qualité de leurs services. Une initiative lancée par la CNSA, qui leur a adressé un questionnaire en ligne dans le cadre d'une convention avec chaque département.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Pour que les MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) puissent « dresser l'état des lieux de leur fonctionnement », la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) leur a adressé un outil d'auto-évaluation sous la forme d'un questionnaire en ligne. Chaque établissement départemental doit alors établir sa « trajectoire d'amélioration » pour proposer un meilleur service à l'avenir. L'autodiagnostic doit être établi avant le 31 mai 2017.

Accueil, orientation, management

Cette démarche fait partie de la Convention d'appui à la qualité de service établie entre la CNSA et chaque département. Quelles missions principales sont recensées par le référentiel de ce document ? « L'accueil, l'orientation et l'aide à la formulation du projet de vie, l'évaluation, l'élaboration des réponses et des plans personnalisés de compensation (PPC) ; la gestion du fonctionnement de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), la gestion des litiges » mais aussi le management font partie des activités prioritaires définies par la convention.
Validé par le conseil d'administration de la CNSA fin 2015, cet autodiagnostic vise, selon l'organisme national, à « identifier le niveau de qualité à atteindre pour chacune des principales missions des MDPH, dans une dynamique d'amélioration continue ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 21-01-2017 par Odile MAURIN :
quelle hypocrisie de la part de la CNSA et de l'Etat qui ne donnent pas les moyens financiers à la hauteur des besoins au MDPH, laissant les CD faire des économies sur notre dos : commençons par faire appliquer la loi et les procédures contradictoires prévues pour l'examen des demandes, à commencer par l'envoi d'une proposition de plan personnalisé de compensation pour toute demande et un examen individuel des droits devant la CDAPH plutôt que des listing de milliers de décisions imposés aux membres des CDAPH !
Et stop au guide pour organiser la maltraitance


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches